27 juillet 2017 / Mis à jour à 15:49 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Cameroun - Drame
Plus de 30 disparus dans le naufrage d’un bateau militaire au Cameroun

34 personnes sont portées disparues après qu’un bateau appartenant à une unité militaire élite camerounaise ait coulé sur la côte dimanche, entre Douala et Bakassi. Les circonstances du drame ne sont pas encore élucidées mais l’armée a annoncé l’ouverture d’une enquête et la mise à disposition de moyens importants.

Le ministère de la Défense camerounais a annoncé que dimanche à 6h du matin, toute trace du navire militaire a été perdue alors que l’embarcation logistique de la Brigade d’intervention rapide (BIR, partie de Douala pour Bakassi avait à son bord 37 personnes, dont les membres d’équipage. La Brigade d’intervention rapide est notamment en première ligne des dernières années dans la lutte contre le groupe islamiste nigérian Boko Haram.

Trois soldats ont été secourus, mais 34 passagers sont encore portés disparus, a annoncé un communiqué.

L’accident, à l’extrémité nord de la côte près du village de Debunsha, aurait été causé par une brusque dégradation des conditions météo avec une mer très agitée. Une enquête est en cours pour en savoir plus.

Le Cameroun a déployé des milliers de soldats dans sa région du Grand Nord pour combattre l’insurrection de Boko Haram qui a tué plus de 20 000 personnes dans la région du lac Tchad et entrainé le déplacement de plus de 2,7 millions.

Le groupe islamiste a attaqué à plusieurs reprises le Cameroun. Le mois dernier, deux enfants portant des explosifs ont tué au moins neuf personnes lorsqu’ils se sont fait exploser près d’un camp pour personnes déplacées.



à la une




communiqués

afrik-foot