30 août 2014 / Mis à jour à 15:01 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Ouganda
Ouganda : une pièce de théâtre gay interrompue par la police

Mercredi soir, à Kampala, la troupe des Talented Ugandan Kuchus (« Kuchu » étant à la base un mot dénigrant pour la communauté homosexuelle et qui ici était repris avec fierté) a vu son spectacle interrompu par l’arrivée des forces de l’ordre, rapporte Radio Netherlands Worldwides. Les artistes n’avaient pourtant pas fait de publicité : le public avait reçu des invitations. Car l’homosexualité est en effet considéré comme un crime en Ouganda.

Lire aussi :

- Ouganda : l’homosexualité bannie même au théâtre


Ouganda en bref
Les cinq juges de la Cour Constitutionnelle ougandaise ont annulé vendredi la loi promulguée en février dernier qui réprime la « promotion de l’homosexualité » et oblige à dénoncer les homosexuels. La...

Le chef d’Etat-major de l’Armée ougandaise, Edward Katumba Wamala, a déclaré, mardi 6 avril, à Béni-ville, être satisfait du travail effectué par l’armée congolaise dans la traque des rebelles ougandais...

L’armée ougandaise a annoncé mardi avoir libéré dix otages détenus en Centrafrique par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA). Selon l’AFP, parmi eux se trouvaient sept enfants et trois femmes. Tous...


derniers articles Ouganda
Les rebelles ougandais de l’ADF-Nalu ont fait irruption dans au moins deux villages du secteur Beni-Mbau, dans le Nork-Kivu, prenant en otage au moins sept...

Le rappeur ougandais Bobi Wine s’est vu interdire son visa d’entrée en Grande Bretagne après avoir tenu des propos homophobes.

Plusieurs Ougandais ont célébré samedi la Gay pride pour affirmer leur homosexualité et défier le pouvoir qui les traque depuis de nombreuses années.


à la une




en bref