24 avril 2014 / Mis à jour à 16:07 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Algérie - Etats-Unis - France - Grande-Bretagne - Japon - Mali - Conflit - Guerre - Politique - Religion - Terrorisme
Où en est la prise d’otages en Algérie ?

L’assaut final des forces spéciales de l’armée algérienne se poursuit toujours sur le site gazier d’In Amenas d’après les informations qui nous viennent d’Algérie. La situation est toujours confuse. Des tirs auraient été échangés ce samedi matin entre l’armée et les ravisseurs.

Quatrième jours de prise d’otages en Algérie sur le site gazier d’In Amenas, à 1 300 kilomètres au sud-est d’Alger. Ce samedi matin, des tirs auraient été échangés, selon des sources algériennes, entre les forces spéciales de l’armée algérienne qui a lancé son assaut final et les ravisseurs. Le nombre d’otages retenus encore par les terroristes n’est pas déterminé mais ce vendredi soir dix cadavres, dont la dépouille d’un ressortissant américain, ont été évacués vers l’hôpital d’In Amenas. Plusieurs otages étrangers, sept selon les islamistes de la katibate el Moulathamine (el Moulathamoune), auteurs de l’attaque, sont encore détenus. Il s’agirait de trois Belges, deux Américains, un Japonais et un Britannique. La Belgique affirme ne détenir aucune indication lui permettant de confirmer la présence d’otages belges.

Lors d’une interview télévisée sur France 3 Bretagne, Jean-Yves le Drian, ministre français des Affaires étrangères, a annoncé ce samedi la fin du calvaire pour les otages français. « Il y a aujourd’hui, à notre connaissance, un Français qui a été tué, malheureusement, et des Français qui ont été libérés », a-t-il déclaré. Quant aux rumeurs sur la présence d’un Français parmi les terroristes, il a répondu : « Je ne peux pas l’assurer ».

A l’occasion d’un point de presse organisée ce samedi, le directeur général de Statoil, Helge Lund, a annoncé que deux ressortissants norvégiens employés par le groupe pétrolier ont été libérés. Désormais, il ne reste que six Norvégiens pour lesquelles le groupe n’a encore aucune nouvelle. Un otage roumain a réussi, selon le ministère roumain des Affaires étrangères, à s’échapper en suivant les indications de l’ambassade roumaine à Alger qu’il a réussi à joindre par téléphone. Deux autres otages ont été libérés dans la soirée de vendredi. Leur rapatriement est en cours.

Un terroriste indentifié

Le réseau de surveillance des réseaux islamistes (SITE) a établi le portrait robot d’un des hommes qui mènent la prise d’otages. Il s’agirait d’Abdul Rahman al Nigeri, un combattant nigérien. C’est un proche de Mokhtar Ben Mokhtar, le dirigeant de la katibate el Moulathamine. L’agence de presse mauritanienne ANI a diffusé sa photo :

Al Nigeri a rejoint en 2005 le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC). Il a participé à une attaque qui a fait 17 morts dans les rangs de l’armée mauritanienne. Il est très actif au Mali et au Niger.

L’agence officielle algérienne APS, qui cite une source sécuritaire algérienne, a établi un bilan provisoire ce vendredi soir : 12 otages et 18 ravisseurs tués, et une centaine d’otages étrangers - sur 132 - libérés, ainsi que 573 employés algériens. Le département d’Etat américain a confirmé la mort d’un Américain à l’instar du ministre français des Affaires étrangères, Laurent Abidjan, qui fait été état de la mort d’un Français. Côté ravisseurs, on parle de 34 otages étrangers tués dans l’assaut mené par l’armée algérienne.


lire aussi
Punition pour l’’Algérie pour l’ouverture de son ciel à l’armée française ? L’attaque terroriste contre une base de vie à In Amenas dans la wilaya d’Illizi...

La situation qui prévalait au Mali depuis plusieurs semaines laissait déjà planer des signes annonciateurs de mauvaises surprises sur le sol algérien. Cela a commencé à prendre forme aux...

L’otage français Yann Desjeux, 53 ans, tué lors de l’assaut contre les terroristes qui s’étaient rendus maîtres du site gazier d’In Amenas en Algérie était le cousin...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles