mardi 12 décembre
produits
Orties séchées de Mau Forest


Depuis des générations, les communautés indigènes de la forêt de Mau dans la vallée du Rift ont recueilli des feuilles et des herbes de la région. Cela comprend les orties, qui ont toujours été un ingrédient important de la cuisine kenyane, disponible même en période de sécheresse. Cependant, depuis le début des années 1980, leur utilisation a été considérablement réduite.


Cela s’explique par l’augmentation de la déforestation et la disparition des connaissances concernant leur consommation culinaire. Pour cette raison, ces dernières années, un groupe de femmes a commencé à cultiver des orties dans les hauts plateaux de Molo à une altitude comprise entre 2000 et 3000 mètres, les meilleurs résultats étant obtenus sur des terres très fertiles dans des zones spécifiques où les bovins ont déjà pâturé.

Les orties sont récoltées manuellement de mi-mars à juin et de septembre à octobre. Ils sont immédiatement immergés dans l’eau pour adoucir l’effet de piqûre et ensuite vendus, frais ou après séchage (à l’ombre pendant que le soleil affecte leur couleur vert-vert attrayante) et broyé pour faire une poudre.

Les feuilles se retrouvent dans de nombreuses recettes traditionnelles, telles que mukimo, préparées à l’aide de purée de pommes de terre, de maïs, de haricots et d’orties. Ensemble avec de la farine de millet, ils sont un ingrédient dans le porridge local. Ils sont également utilisés comme légumes frais, comme une herbe médicinale et comme un thé à base de plantes. De plus, ils sont recommandés comme complément alimentaire pour les mères qui allaitent (les feuilles contiennent 6% de protéines, 3,5% de minéraux et constituent une source riche de fer et de vitamine A). La poudre sèche peut également être diluée dans l’eau et pulvérisée sur le sol pour améliorer la fertilité.

Alors que les feuilles de jeunes plantes sont principalement vendues fraîches sur les marchés locaux, les orties sèches sous forme de poudre ont un marché plus large et sont vendues toute l’année.

Suivre la Fondation Slow Food



 Vos commentaires



 

recherche





 
 
               

© Afrik-cuisine.com - 2017