19 avril 2014 / Mis à jour à 02:48 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Nigeria
Nigeria : le poste de police de la ville de Song brûlé

Le poste de police de la ville de Song, située à seulement quelques kilomètres de la frontière avec le Cameroun, a été le théâtre d’un attentat armé ayant fait quatre morts dont un policier et un soldat, rapporte BBCAfrique. Le porte-parole de la police de l’Etat d’Adamawa a informé la BBC que le groupe islamiste Boko Haram a plusieurs fois commis des attaques mortelles dans le Nord du pays, mais refuse pour le moment d’imputer la responsabilité des attentats à quelconque groupe terroriste. L’Etat de Adamawa subit régulièrement des attaques de groupes islamistes, mais c’est la première fois qu’ils s’en prennent à la ville de Song. Une autre attaque du genre a été perpétrée la semaine dernière à Maiha, toujours dans l’Etat de Adamawa. Et jusque-là, un suspect n’a été arrêté. A en croire des témoins oculaires, certaines victimes ont été brûlées vives.


Nigeria en bref
L’armée nigériane avait annoncé la libération de la majorité des lycéennes enlevées lundi à Chibok par des hommes armées, mercredi. Une affirmation démentie jeudi par les autorités de...

Le ministère de la Défense du Nigeria a reconnu ce vendredi que la plupart des 129 lycéennes enlevées par les islamistes de Boko Haram dans le nord-est du pays étaient toujours portées...

Des islamistes lourdement armés auraient attaqué un établissement d’enseignement secondaire de Chibok, au nord-est du Nigeria, lundi soir, enlevant par la même occasion au moins 200 jeunes...


derniers articles Nigeria
Les familles des 129 lycéennes enlevées dans la nuit de lundi à mardi, toujours sans nouvelles de leurs enfants, ont décidé d’agir face au manque d’action des...

Suite à l’enlèvement d’une centaine de filles dans la nuit de lundi à mardi, dans la ville de Chibok, le Président nigérian, Goodluck Jonathan, a convoqué, ce jeudi, une réunion des...

Après l’enlèvement de masse de plus d’une centaine de lycéennes lundi soir, l’incertitude planait toujours mercredi sur le sort des jeunes...


à la une




en bref