18 octobre 2017 / Mis à jour à 16:42 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Niger - Politique - Drame - Santé
Niger : la méningite et l’hépatite E font au moins 175 morts

Au Niger, au moins 175 personnes ont perdu la vie, suite aux maladies de méningite d’hépatite E.

Au moins 175 personnes ont perdu la vie au Niger, suite aux maladies de méningite et d’hépatite E. C’est ce qu’a annoncé Anadolu qui cite des sources humanitaires et officielles. La méningite est une inflammation des méninges, alors que l’hépatite E est une maladie du foie. Dans un rapport publié vendredi, la Coordination des actions humaines des Nations Unies (OCHA), a indiqué que « du 2 janvier au 19 avril 2017, un total de 2102 cas suspects de méningite dont 120 décès a été enregistré sur l’ensemble du pays ».

Dans un entretien à la radio privée Kalangou, le Directeur régional de la Santé de Diffa, Daouda Souley, a indiqué que « nous avons identifié, à la date du 19 avril 2017, 86 cas dont 25 décès. Les femmes représentent 80% des cas. Le district le plus touché est celui de Diffa où les réfugiés et les déplacés représentent plus de 90 % des cas ». Haidara, Responsable du Centre intégré Magama de Niamey, a pour sa part précisé que « c’est une maladie qui intervient en cas de manque d’hygiène physique ou environnementale. Elle se manifeste par des signes comme la fatigue, les vomissements, des maux de ventre, des maux de tête et des douleurs abdominales ».

Le site indique que le 13 avril dernier, les autorités sanitaires ont lancé une vaste campagne de vaccination contre la méningite sur l’ensemble du pays. Les mêmes autorités ont annoncé, dans la foulée, l’apparition de l’hépatite E dans la région de Diffa (Sud-est), principalement dans les camps de réfugiés de Boko Haram.



à la une




communiqués

afrik-foot