24 novembre 2014 / Mis à jour à 09:27 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Niger
Niger : des éléments de la police en mutinerie

Nous apprenons de source sûre que des policiers de la promotion 2011 sont en cessation de travail depuis le vendredi dernier. On parle même de mutinerie de policiers à Niamey, la capitale du Niger. Ces derniers se sont retranchés dans leur camp dit "camp Bano" pour exiger des autorités le paiement de sept mois d’arriérés de salaire et que chacun d’eux ait droit à un matricule de fonction. D’après des sources proches de ces mutins, ils auraient refusé de parlementer avec le Directeur Général de la police et demandé la présence physique du ministre de l’Intérieur Abdou Labo.


Niger en bref
Un hippopotame a tué douze écoliers dans l’attaque de leur pirogue sur le fleuve Niger alors qu’il se rendaient à l’école, près de Niamey, la capitale du pays. « Finalement ce sont douze élèves, sept...

Le chef du gouvernement français Manuel Valls se rendra, de vendredi soir à dimanche, au Tchad, puis au Niger pour rendre visite à des soldats français stationnés dans les deux pays, selon un...

Le maire de Niamey , Assane Seydou, a limogé tous les membres de la police municipale, qui avaient protesté en début de semaine contre leurs conditions de travail. Cette mesure concerne l’ensemble...


derniers articles Niger
La Cour Constitutionnelle a annoncé, ce jeudi, que le poste de président de l’Assemblée nationale est vacant. Le président de l’Assemblée nationale Hama Amadou a quitté son poste depuis trois...

La contraception est un sujet tabou dans plusieurs pays africains. Cependant, les femmes en Afrique y ont recours. Les Etats-Unis ont mis au point une nouvelle contraception simple d’utilisation...

Douze écoliers ont été tués dans l’attaque d’une pirogue, sur le fleuve Niger, par un hippopotame, près de Niamey, la capitale du Niger. Agés entre 12 et 13 ans, ils se rendaient à l’école. Le bilan a...


à la une




en bref