28 mars 2015 / Mis à jour à 17:09 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Chine - France - Pan Afrique
Moscovici veut que la France concurrence la Chine en Afrique

Pierre Moscovici, le ministre français de l’Economie et des Finances, s’inquiète de la progression de la Chine sur le continent africain (lire l’article Coopération Chine-Afrique : L’europe inquiétée ?) et il exhorte les entreprises françaises à réagir : "Il est évident que la Chine est de plus en plus présente en Afrique. Les entreprises françaises qui en ont les moyens doivent passer à l’offensive (...) Elles doivent être présentes sur le terrain. Elles doivent se battre", a-t-il déclaré à la presse samedi lors d’un passage en Côte d’Ivoire. "Le phénomène nouveau est que la croissance africaine a le potentiel de stimuler la croissance en France. Nous devons être présents" a ensuite déclaré Pierre Moscovici qui compte beaucoup sur la création de la Banque publique d’investissement (BPI) dotée de 42 M€ pour favoriser la compétitivité des entreprises françaises en Afrique.


France en bref
Un avion gabonais est immobilisé depuis près de deux semaines en France. Cet avion a été saisi à la demande de la société suisse spécialisée dans la mise à dispositions d’avions pour transporter des...

Inquiète par les exactions commises par Boko Haram, la France a décidéi d’augmenter ses effectifs militaires au Sahel. L’annonce a été faite par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. Cette...

L’ambassade de France au Cameroun a démenti, de façon catégorique, les accusations du ministre tchadien de la Communication qui avait rapporté, la semaine dernière, que 40% des armes saisies à Boko...


derniers articles France
Trois ressortissants français ont été condamnés jeudi à quatre mois de prison ferme dans des affaires de terrorisme, avant d’être expulsés ce matin du Maroc.

En fin de contrat avec le TP Mazembe à partir du 5 avril, Patrice Carteron est le favori pour succéder à Ghazi Gherairi à la tête du CS Sfaxien. Le technicien tunisien et le CSS se sont séparés à...

Au total 23 personnes, dont une femme, soupçonnées de complicité avec les auteurs de l’attaque terroriste contre le musée du Bardo à Tunis, ont été interpellées.


à la une




en bref