14 mai 2018 / Mis à jour à 06:44 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Espagne - Grande-Bretagne - Grèce - International - Italie - Libye - Pan Afrique - Eau - Immigration - Politique - Drame
Méditerranée : ces plus de 2000 migrants morts depuis début 2015 !

Plus de 2 000 migrants sont morts, cette année, en Méditerranée, a indiqué l’Organisation Internationale sur les Migrations.

Les drames de l’immigration sont de plus en plus fréquents. Rien que pour cette année 2015, plus de 2 000 migrants sont morts en Méditerranée. C’est ce qu’a indiqué, ce mardi 4 août 2015, à Genève l’Organisation Internationale sur les Migrations (OIM).

Selon l’OIM, depuis janvier, quelque 188 000 migrants sont arrivés en Europe, principalement en Grèce et en Italie, via la Méditerranée. L’organisation dit s’attendre à ce que le chiffre symbolique des 200 000 personnes soit « très rapidement atteint ».

Selon Virri, porte-parole de l’OIM, en tentant de joindre l’Europe via la Méditerranée, en 2015, « malheureusement, nous avons atteint, ce week-end, un nouveau niveau avec plus de 2 000 migrants et réfugiés morts ».

Ils sont environ 97 000 migrants et réfugiés à débarquer en Grèce et 90 500 autres en Italie. L’OMS précise que les décès sont essentiellement enregistrés dans les tentatives de traversée depuis l’Afrique du Nord vers l’Italie, où il y a eu 1 930 décès contre une soixantaine sur le chemin de la Grèce, le plus souvent depuis la Turquie.

A la recherche d’une vie meilleure, et voulant aider leur famille restée au pays ou juste pour fuir les conflits, beaucoup d’Africains, notamment des Subsahariens, tentent la traversée de la Méditerranée, depuis la Libye. Souvent victimes de passeurs véreux, ils laissent leur vie en pleine mer méditerranéenne. Ceux qui ont la « chance » de débarquer sont souvent confrontés à la rigidité des autorités des pays d’accueil qui ne leur font aucun cadeau.

Si la France et l’Italie jouent la carte de la souplesse en mettant en place un système « humain » de gestion des migrants, d’autres pays comme l’Angleterre se montrent fermes à l’égard de personnes dans le besoin accru d’assistance.



à la une



afrik-foot