20 mai 2018 / Mis à jour à 00:23 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Maroc - Qatar - Diplomatie - Politique
Maroc : Mohammed VI, une photo du Qatar qui fait polémique

La visite officielle du roi du Maroc, Mohammed VI, au Qatar a fini de créer la polémique avec une photo du souverain visant à montrer son soutien à l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani.

Une photo qui fait le buzz ! Celle relative à la visite officielle du roi du Maroc, Mohammed VI, au Qatar. Sur cette image, le souverain semble montrer son soutien à l’émir du Qatar, Tamim ben Hamad Al Thani. En ce sens que Mohammed VI tient une écharpe blanche où il est écrit en arabe « Vous avez le monde, nous avons Tamim ». Cette photo a fini par créer de vives réactions.

Cette photo intervient alors que l’Arabie saoudite, Bahreïn, le Yémen, les Emirats Arabes Unis et l’Egypte ont rompu leurs relations avec Doha l’accusant de « soutien au terrorisme ». Alors que le Maroc lui avait assuré rester neutre dans cette affaire diplomatique.

Alors que la polémique enfle autour de cette photo qui a fait le tour du monde, Yassir Zenagui, Conseiller du roi Mohammed VI est sorti pour mettre un peu plus de lumière. Il a en effet été formel en soulignant que cette photo est un montage.

« On est étonné par cette image, car il s’agit d’une image et non pas d’une photographie (...). J’ai été présent à côté de Sa Majesté pendant tous ses déplacements publics, lors de ce voyage, et à aucun moment, il n’a tenu ou ne s’est photographié avec une écharpe », a déploré le Conseiller de Mohammed VI.

Regrettant cette « photo fabriquée », le Qatar s’est félicité, ce mardi 14 novembre 2017, du succès de la visite du roi Mohammed VI qui a pu « contribuer à approfondir et développer les relations entre les deux pays ». Jugeant cet acte « inacceptable », le directeur de la communication du gouvernement qatari, Cheikh Saif bin Ahmed al Thani, a assuré qu’une « investigation sera menée pour déterminer qui est la personne qui a essayé d’influencer l’opinion publique et d’offenser les symboles des pays ».


  



à la une



afrik-foot