22 avril 2018 / Mis à jour à 11:09 - Paris.  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Algérie - Maroc - Sexualité - Sport nautique - Conflit social
Maroc : le champion algérien de voile condamné pour agression sexuelle

Islam Khoualid, champion algérien de voile, âgé de 15 ans, vient d’être condamné à un an de prison par la justice marocaine. Il est accusé d’ « agression sexuelle » sur mineur.

La décision judiciaire est tombée. Islam Khoualid, le champion algérien de voile, est condamné à un an de prison par la justice marocaine. Le jeune sportif algérien est accusé d’avoir commis une « agression sexuelle » sur un jeune marocain de 12 ans. Les faits remontent au mois de février à la suite d’une plainte déposée par le père du jeune marocain, alors que celui-ci participait à un stage de voile intermaghrébin.

Victime d’attouchements

Le garçon de 12 ans confirme avoir été victime d’attouchements (pas de viol) par deux camarades algériens deux jours plutôt, dans une chambre de l’hôtel, à quelques pas d’Agadir. Mis au courant de l’affaire, le père alerte immédiatement la police locale.

Islam Khoualid et un de ses collègues de 12 ans sont immédiatement interpellés au commissariat. Le cadet sera relâché. Islam Khoualid passera devant le tribunal des jeunes de la ville. Il est inculpé pour une « agression sexuelle », qu’il a niée en bloc.

Une affaire politique

La décision de la justice marocaine est jugée choquante. L’avocat d’Islam Khoualid, Me Fouad Ghoulemallah, affirme sa ferme volonté d’interjeter l’appel. « Je suis choqué par ce verdict. Nous allons évidemment faire appel en deuxième instance ».

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. La famille de la victime se réjouit de la décision judiciaire. « Je suis très content » déclare le père de la victime. « En Algérie, les médias ont tout fait pour politiser l’affaire, mais la justice marocaine a montré qu’on pouvait lui faire confiance ».

Le père de la victime annonce par ailleurs que l’organisateur du voile sera également poursuivi par la justice.



à la une



afrik-foot