21 décembre 2014 / Mis à jour à 20:33 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Madagascar - Conflit - Politique - Election
Madagascar : l’inattendue volte-face de Marc Ravalomanana
Contre toute attente, l’ancien président malgache, Marc Ravalomanana, renversé en mars 2009, a renoncé à la prochaine élection présidentielle prévue le 8 mai 2013. Il a invité son rival Andry Rajeolina, président de la Haute transition, à faire de même pour l’apaisement du pays.

Marc Ravalomanana a pris tout le monde de court en annonçant qu’il ne se présenterait pas à la prochaine présidentielle, prévue le 8 mai 2013. L’annonce, du président déchu malgache, renversé en mars 2009, a été rendue publique dans un communiqué du bureau du président tanzanien, Jakaya Kikwete. Son pays vient en effet d’accueillir une médiation de la communauté de développement des pays d’Afrique australe (SADC) chargé de trouver une solution à la crise malgache.

Rajeolina invité à renoncer à la présidentielle

L’ex-dirigeant malgache a également invité son rival Andry Rajeolina, à la tête du pays, de renoncer à la présidentielle « pour la sécurité de notre peuple ». Ce dernier n’a pour le moment pas réagi à ses propos. La SADC, qui a salué la décision de Marc Ravalomanana, doit désormais tenter de convaincre le président de la Haute transition de suivre son exemple. Le chef d’Etat tanzanien a été mandaté pour le convaincre de ne plus se présenter à la direction du pays.

Marc Ravalomanana, exilé en Afrique du Sud, souhaite, lui, rentrer à Madagascar. Une requête rejetée par Andry Rajeolina. Les deux hommes s’étaient rencontrés l’été dernier à plusieurs reprises aux Seychelles pour trouver un accord sur la question. Sans succès.

Depuis l’éclatement de la crise politique, les conditions de vie se sont détériorées à Madagascar. L’économie s’est effondrée. Plusieurs programmes d’aide des bailleurs de fonds, notamment le Fonds monétaire international (FMI) et la banque mondiale, ont été supprimés. Ces sanctions à l’égard de la Grande île ont entrainé une paupérisation de la population et la montée du chômage. En mars 2010, l’ONU a estimé que près de 70% des Malgaches vivaient en dessous du seuil de pauvreté.


lire aussi
Le chef d’Etat de la transition malgache Andry Rajoelina et son prédécesseur, Marc Ravalomanana, se sont quittés ce mercredi sans trouver d’accord. C’était la seconde fois que les deux hommes se...

Les négociations entre le président de la transition Andry Rajoelina et l’ancien chef d’Etat Marc Ravalomanana pour trouver une solution à la crise malgache n’ont rien donné. Le principal point de...

Le président sud-africain Jacob Zuma est arrivé ce mercredi matin aux Seychelles. Il doit assister à la rencontre prévue entre le président malgache déchu, Marc Ravalomanana et son remplaçant, Andry...

Andry Rajoelina, l’actuel président de la transition, n’entend pas céder aux recommandations de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), présidée par le président tanzanien Jakaya...

Le président de la transition malgache Andry Rajoelina ne se présentera pas à l’élection présidentielle prévue pour mai. Il espère ainsi résoudre la crise qui plombe son pays depuis mars...

Faute de recensement de la population, l’élection présidentielle à Madagascar est reportée. Au lieu de se tenir le 8 mai comme prévu, le premier tour se déroulera désormais à le 24 juillet. Et, le...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles