26 juillet 2014 / Mis à jour à 08:27 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Guinée - Liberia - Politique - Transport - Catastrophe - Drame
Liberia : un crash d’avion meurtrier
Un avion qui est parti de Conakry, en Guinée, pour rejoindre Monrovia, s’est crashé ce lundi près de l’aéroport de la capitale du Liberia. Au total, l’accident aérien a fait 11 morts parmi lesquels le chef d’Etat-major général des forces armées de la Guinée, Souleymane Kéléfa Diallo. Les deux pays concernés par ce drame ont décrété une à trois journées de deuil national.

Un crash meurtrier. Un accident d’avion survenu près de l’aéroport de Monrovia a causé la mort de onze morts. L’appareil a quitté Conakry avec à son bord une délégation de l’armée guinéenne, dont le chef d’Etat-major général des forces armées de la Guinée, Souleymane Kéléfa Diallo qui a trouvé la mort. Celui-ci devait assister à une cérémonie de la fête de l’armée libérienne qui devait se tenir dans la capitale du Liberia.

« Au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, Commandant en Chef des Forces Armées Guinéennes et au nom du Gouvernement, j’ai le profond regret d’informer le Peuple Guinéen du tragique accident d’avion militaire intervenu ce lundi 11 février 2013 aux environs de 7 heures 30 minutes sur le territoire libérien », a affirmé le ministère guinéen de la Défense dans un communiqué. Et d’ajouter : « Cet accident a coûté la vie aux six membres de la délégation conduite par le général de division, Souleymane Kéléfa Diallo, chef d’état-major général des armées, et aux cinq membres de l’équipage ».

Pour l’heure, on n’en sait pas plus sur les causes de ce drame. L’avion militaire s’est écrasé dans une forêt, à 65 km au Sud de Monrovia.

Deuil national

En plus du général Diallo, dix autres personnes auraient péri. Les autorités guinéennes ont décrété trois jours de deuil national à compter de ce lundi.

« En cette douloureuse circonstance pour notre pays, pour notre armée nationale, le Président et l’ensemble de son Gouvernement, par ma voix, adressent leurs sincères condoléances aux familles éplorées, à l’armée nationale et au peuple de Guinée », souligne le communiqué officiel des autorités guinéennes. Avant de préciser : « Un deuil national de trois jours, à compter de ce lundi 11 février, sera observé sur l’ensemble du territoire, au cours desquels les drapeaux de la République seront mis en berne. Que l’âme de nos illustres disparus repose en paix ! »

Le chef d’Etat-major général des forces armées de la Guinée, Souleymane Kéléfa Diallo dirigeait l’armée guinéenne depuis l’accession au pouvoir d’Alpha Condé en décembre 2010. Le président guinéen vient de nommer le général Namory Traoré à la tête de l’armée guinéenne.

Le Liberia prévoit, lui-aussi, une journée de deuil qui aura lieu demain. C’est la présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf qui l’a annoncé à la télévision publique. Cela pour rendre hommage aux onze victimes de ce crash.


lire aussi

à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles