29 août 2015 / Mis à jour à 22:12 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Soudan
Les deux Soudans se disent prêts à renouer le dialogue

Après une guerre fratricide en mars-avril dernier, le Soudan et le Soudan du Sud ont pris la décision de reprendre le dialogue. En effet, le premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, espère reprendre le flambeau de son prédécesseur Males Zenawi et participer à l’apaisement de la situation entre les deux pays, en invitant ce vendredi 04 janvier les présidents Omar El Bechir et Salva Kiir à Addis Abéba. Le dialogue entre ces deux pays est d’autant plus décisif que les tensions sont de plus en plus fréquentes. Khartoum et Djouba restent divisés sur de nombreuses questions dont les frontières et la sécurité ; et les deux pays revendiquent toujours la très riche région pétrolière d’Abyei. Un dialogue, en vue d’instaurer une paix définitive, est donc primordial.


Soudan en bref
Le Président sortant Omar el-Béchir a été réélu pour un quatrième mandat à la tête du Soudan, a annoncé, ce lundi, le président de la Commission électorale, Mokhtar al-Assam. Près de 94,5% des voix se sont...

La Commission électorale soudanaise a décidé, ce mercredi, de prolonger la durée du scrutin des élections présidentielle, législatives et régionales jusqu’à ce jeudi. Elles devaient initialement prendre...

Près de 13,3 millions d’électeurs soudanais sont appelés aux urnes, ce lundi et jusqu’à mercredi, pour élire leur président de la République, leurs députés et leurs représentants régionaux. Le chef d’Etat...


derniers articles Soudan
Le journal soudanais, "Al-Sayha", a révélé ce jeudi 7 août que le président soudanais, Omar el-Béchir, ne participera pas à la prochaine assemblée des Nations-Unies qui se tiendra à New York. Les raisons...

La vie s’organise petit à petit au collège Guillaume Budé, dans le 19ème arrondissement de Paris, que 200 réfugiés originaires du Soudan, de l’Erythrée, de la Libye, de l’Ahghanistan, ont investi....

Porté par le collectif La Chapelle en lutte, les 150 réfugiés, en majorité des Afghans, des Soudanais, des Erythréens, qui avaient débarqué à l’association féminine "Ni pute ni soumise" ont finalement...


à la une




en bref