28 novembre 2014 / Mis à jour à 20:56 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Belgique - Maroc - Festival - Immigration - Cinéma - Enfance
"Le Sac de farine" : le choix de Sarah
De la Belgique au Maroc, sans transition : c’est le drame que vit Sarah, 8 ans, dans Le Sac de farine. Le film de Kadija Leclere, aux accents autobiographiques, est en compétition pour le Prix Emile Cantillon au Festival international du film francophone de Namur.

1975. Une fillette de huit ans, élevée dans un foyer d’accueil catholique en Belgique, se réveille dans le village de son père au Maroc. Sarah était supposée passer le week-end à Paris avec ce géniteur qu’elle n’avait jamais rencontré. Dépaysée et nostalgique de sa vie belge, la petite fille s’adapte néanmoins à son nouveau quotidien dans la famille de sa tante paternelle, où son père l’abandonne. Mais l’espoir de revoir un jour la Belgique, qui lui offre la perspective d’être éduquée, ne la quitte pas. A 17 ans, elle est prête à tout sacrifier pour son rêve. Y compris l’amour. Le Sac de Farine de Kadija Leclere est en lice pour le Bayard d’Or de la meilleure première oeuvre - Prix Emile Cantillon au 27e Festival international du film francophone de Namur (FIFF) qui s’achève ce vendredi.

Objectif : Belgique

Le Sac de farine, c’est un peu l’histoire de la réalisatrice belgo-marocaine. Ce dépaysement brutal, elle l’a vécu pendant plus de deux ans où elle a été « enlevée et enfermée ». Pour Sarah, l’école est remplacée par un atelier de tricot, domaine dans lequel elle finira par exceller au point d’en faire un business. En toile de fond, la quête d’une mère et la révolte des "Awbach", la grève de la faim qui secoua le Maroc en 1984. Kadija Leclere raconte l’histoire d’une intégration forcée et sans cesse remise en cause. Pour la cinéaste et son héroïne, les racines ne s’imposent pas, elles se choisissent.

Le premier long métrage de Leclere est servi par un casting qui joue correctement sa partition. Hafsia Herzi, dans le rôle de Sarah adolescente, donne la réplique à Hiam Abbas, Mehdi Dehbi ou encore à l’humoriste et comédien Smaïn Fairouze (alias Smaïn). Le Sac de farine est aussi l’occasion de découvrir Rania Mellouli dont la bouille incarne joliment la fin de l’innocence.

- Le Sac de farine de Kadija Leclere
Avec Hafsia Herzi, Hiam Abbas, Smaïn Fairouze, Mehdi Dehbi et Rania Mellouli


lire aussi
Les films africains ont débarqué à Namur. Dans la soixantaine de longs métrages projetés dans les principales sections du Festival international du film francophone, qui a démarré ce vendredi en...

Plus de 160 longs et courts métrages ont été sélectionnés pour la 27e édition du Festival international du film francophone de Namur qui s’achève le 5 octobre prochain. Une quinzaine sont des productions...

Un huis clos qui met en scène une mère et ses fils, transformés en ennemis par la guerre civile en Algérie. Yema est une tragédie, signée Djamila Sahraoui, en compétition officielle au Festival...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles