23 octobre 2017 / Mis à jour à 03:11 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Politique - Télécommunications - Nouvelle technologie
Le Gabon organise le 1er forum des télécommunications électroniques
L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) organise depuis ce vendredi, avec l’assemblée des régulateurs de l’Afrique centrale (ARTAC), à Gabon Expo de Libreville, le premier forum national des communications électroniques. L’événement attire un grand monde.

(De notre correspondant à Libreville)

Les manifestations liées au 1er forum national des communications électroniques ont démarré ce vendredi, en matinée, à Gabon Expo et s’achèvent dimanche. Le programme des manifestations prévoit entre autres, l’organisation d’une table ronde télévisée, une conférence-débat, la mise en place des stands, la vente des produits de télécommunication et l’accès libre à internet. Les quatre opérateurs de téléphonie mobile du pays, notamment, Gabon Télécom, Moov, Airtel et Azur prennent activement part à l’événement et proposent des communications et des produits à moindre coût. Ce qui a provoqué une ruée des Librevillois, ce vendredi matin, à la place de Gabon Expo.

Ces assises sont organisées sur le thème : "Le client au centre des préoccupations des opérateurs et exploitants du secteur des communications électroniques". Elles visent à recueillir les préoccupations des consommateurs, à vulgariser l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication et à explorer toutes les voies pouvant conduire à une nouvelle baisse du coût des télécommunications au Gabon, sans oublier l’amélioration de la qualité des services, en vue de mieux satisfaire les consommateurs.« Sachez que la survie des activités est intimement liée à la qualité de vos services », a souligné Lin Mombo, président de l’ARCEP.

« Ce forum offre à tous les acteurs du secteur l’opportunité d’échanger sur tous les sujets d’intérêts communs. Il constitue donc pour les uns et les autres, une occasion de mener une réflexion approfondie, en vue d’offrir aux clients une meilleure qualité des services aussi bien technique et que commercial. Il devrait également permettre d’envisager de nouvelles offres de services en prévision de l’entre prochaine dans notre pays de la technologie 3G-4G », a souligné pour sa part le ministre de la Communication, Blaise Louembé. Il a souhaité par ailleurs que ces assises débouchent sur des propositions dont la réalisation devrait permettre à un plus grand nombre de Gabonais, notamment ceux des zones rurales, de profiter également des bénéfices de la société de l’information et de la communication.

Le secteur de la téléphonie mobile, selon un rapport national récent, est actuellement le pan économique le plus dynamique du pays, derrière le secteur pétrolier et devant l’industrie forestière et touristique. Il offre actuellement plus de 800 emplois directs et 2 000 emplois indirects. Le Gabon compte aujourd’hui plus de 2 500 000 abonnés au téléphone portable, avec quatre opérateurs économiques, dont Gabon Télécom, Moov, Airtel et Azur.



à la une




communiqués

afrik-foot