25 février 2017 / Mis à jour à 12:06 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
France - Mali
La guerre au Mali n’est "pas terminée"

A Tombouctou, François Hollande a affirmé, ce samedi, que l’intervention militaire frainçaise au Mali n’était « pas terminée » : « Cela va prendre encore quelques semaines, mais notre objectif est de passer le relais » aux forces africaines, a précisé le président français, lors d’une brève visite dans cette ville sainte pour les musulmans maliens. Et d’ajouter : « Nous n’avons pas vocation à rester : nos amis africains vont pouvoir faire le travail qui était le nôtre jusque-là ». Le président malien de la transition Dioncounda Traoré, aux côtés de l’occupant de l’Elysée, a remercié les forces françaises pour leur « efficacité » et leur « professionnalisme ». François Hollande doit s’exprimer cet après-midi à la Place de l’indépendance à Bamako.

Lire aussi :

- Hollande au Mali : « Les Maliens contents que le Nord-Mali soit libéré »



Mali en bref
Quatre militaires maliens ont été tués, ce vendredi 14 octobre 2016, dans le centre du Mali lorsque leurs véhicules ont sauté sur des mines, selon des sources militaires. Le drame a eu lieu entre les...

Au Mali, deux attaques ciblées ont coûté la vie à un militaire et à un civil, à Tombouctou. La première attaque a été perpétrée contre un officier des douanes, à Bamako, sans faire de victime. A Tombouctou,...

Au Mali, le ministre de la Défense a été limogé après l’incursion de djihadistes dans une ville du centre de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Tiéman Hubert Coulibaly a été limogé, ce samedi 3 septembre 2016,...


derniers articles Mali
Alors que le président de la Fédération malienne (Femafoot), Boubacar Diarra, lui déconseille de revenir à Bamako pour sa sécurité, le sélectionneur du Mali, Alain Giresse, est clairement poussé vers la...

Les forces de sécurité maliennes ont mis fin à une opération de ratissage contre des djihadistes dans le centre de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Les dirigeants du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad ont pris l’option de lancer une force conjointe de coopération pour sécuriser leurs frontières et ainsi lutter contre...


à la une



afrik-foot