21 mai 2018 / Mis à jour à 20:24 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Cameroun - Union Européenne - Commerce
L’UE et la BAD veulent faciliter la circulation et les échanges dans la région Afrique centrale

L’Union européenne (UE) et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, le 27 avril 2018 à Bruxelles, en présence du ministre camerounais de l’Economie, Alamine Ousmane Mey, deux conventions portant sur la mise à disposition de fonds d’un montant de 42,5 milliards FCFA, pour le financement de deux infrastructures majeures susceptibles de faciliter la circulation et des échanges dans la région Afrique centrale.

Une première convention portant sur un montant de 40 millions d’euros (26,2 milliards FCFA) permettra le financement partiel des travaux de construction d’un pont de 620 mètres sur le Logone. Celui-ci ouvrira ainsi un nouveau point officiel d’échanges reliant les villes frontalières de Yagoua au Cameroun et de Bongor au Tchad.

Cette liaison permettra ainsi de redynamiser les échanges commerciaux entre les deux pays, grandement perturbés par les problèmes sécuritaires engendrés par la guerre contre Boko Haram.

La deuxième convention d’un montant de 25 millions d’euros (16,37 milliards FCFA) va contribuer à la construction du pont sur la Cross River, long de 402 mètres sur le Corridor Bamenda-Enugu, de sorte à relier les localités d’Ekok (Cameroun) et Mfum (Nigeria).

« La signature de ces conventions marque un tournant majeur dans la mise en œuvre du Plan de développement des infrastructures (PIDA) du Nepad et dans celle du Plan de développement consensuel des transports en Afrique centrale (PDCT-AC) », s’est réjoui Hans-Peter Schadek, le chef de la diplomatie européenne à Yaoundé.



à la une



afrik-foot