31 octobre 2014 / Mis à jour à 22:40 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Communiqués

Sénégal
L’Hôpital Principal de Dakar inaugure sa Plateforme de Recherche.
Mardi 20 novembre 2012 à 11h, l’Hôpital Principal de Dakar, l’Ambassade de France au Sénégal, la Fondation BioMérieux, la Fondation Méditerranée Infection, l’Institut de Recherche pour le Développement inaugureront la Plateforme de Recherche de l’Hôpital principal de Dakar équipée d’un spectrométre de masse MALDI-TOF (Matrix-Assisted Laser Desorption/Ionisation Time of Flight). La cérémonie sera présidée par le Ministre des Forces Armées en présence du Ministre de la Santé et de l’Action Sociale, du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de France au Sénégal et du Professeur D. Raoult.

La plateforme de recherche favorise un diagnostic rapide des micro-organismes

Grâce à une coopération exemplaire entre l’Hôpital Principal de Dakar, l’Ambassade de France au Sénégal, la Fondation BioMérieux, la Fondation Méditerranée Infection, l’Institut de Recherche pour le Développement, le Sénégal est le premier pays en Afrique à s’équiper d’un MALDI-TOF.

Récemment introduit dans les laboratoires de bactériologie médicale, cette technique a profondément bouleversé la manière d’identifier les micro-organismes isolés d’échantillons biologiques et environnementaux. Elle favorise l’identification des micro-organismes en 24 heures, à un coût huit fois moindre, un gain de temps significatif pour l’identification des bactéries à partir d’un prélèvement. Le spectromètre permet aussi un diagnostic d’urgence.

Avec la plateforme de recherche, l’Hôpital Principal de Dakar, dirigé par le Professeur Boubacar Wade dispose de deux atouts : les médecins porteront un diagnostic rapide et fiable sur les maladies bactériennes et pourront prescrire le traitement adapté pour une meilleure prise en charge des malades, les chercheurs conduiront avec précision leur lutte contre les maladies diarrhéiques, respiratoires, la grippe, le paludisme, ou encore la méningite. C’est notamment le cas pour l’Unité mixte de recherche 198 Urmite de l’IRD, dirigée par le Professeur Didier Raoult, officier de la légion d’honneur (France 2011) dont l’implantation secondaire est située au sein du Campus International UCAD-IRD de Hann à Dakar.

Avec cette technique, les équipes de recherche franco-sénégalaises pourront identifier, répertorier les bactéries isolées provenant d’échantillons biologiques des malades, caractériser certains mécanismes de résistance de ces souches et étudier différents vecteurs de maladies infectieuses ainsi que les microorganismes associés.

Avec l’introduction de cette technique, le Sénégal se hisse parmi les rares pays disposant d’un outil de pointe. Le lancement est une occasion de le faire connaître auprès de la la communauté scientifique sénégalaise et internationale et d’appeler ainsi à des collaborations performantes dans le domaine de la santé.

Contact presse

Laure Kpénou, chargée de mission auprès du Représentant de l’IRD, laure.kpenou@ird.fr, (+221) 33 849 35 09 ou (+221) 77 156 58 24


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles