16 juin 2018 / Mis à jour à 22:17 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Allemagne - France - Grèce - International - Italie - Immigration - Conflit social
Journée mondiale des réfugiés : Paris, Berlin et Rome manifestent

A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés, plusieurs centaines de personnes ont marché, ce samedi après-midi, à Paris, pour soutenir les migrants et la Grèce et contre les politiques d’austérité européenne.

Plusieurs centaines de personnes ont défilé, ce samedi 20 juin 2015, dans l’après-midi à Paris, pour soutenir les migrants et dénoncer la situation critique que vit la Grèce menacée de sortie de la zone euro. Le défilé a démarré de la place Stalingrad vers la place de la République.

Des représentants du Parti communiste français, d’Europe écologie Les Vert, étaient en première ligne, notamment Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent. Des dizaines de sans-papiers, migrants et militants associatifs avaient aussi pris part au cortège à l’appel du collectif d’associations "Des ponts pas des murs". Certains tenaient à bout de bras une tente symbole des campements des migrants démantelés, ces derniers jours, dans la capitale.

A Calais dans le nord de la France, une « marche pour la dignité et le respect des droits fondamentaux », quelque 800 personnes, des militants associatifs et migrants, ont défilé sur une distance de près de 4 km pour réclamer justice, liberté et droits de l’Homme. Des banderoles ont été brandies sur lesquelles est écrit « Nous nous ne sommes pas des animaux », « On aime la France mais la France ne nous aime pas ».

Une manifestation spontanée de soutien aux familles érythréennes agglutinées sur les rochers en front de mer a vite été violemment dispersée par les autorités françaises, en début d’après-midi, dans le sud de la France, à la frontière italienne. La préfecture des Alpes-Maritimes a décidé de fermer la frontière avec l’Italie par le front de mer pour éviter le risque de voir générer un phénomène de foule sur un axe passant stratégique, à Menton. Des gendarmes mobiles et des agents CRS se sont positionnés au poste frontière pour empêcher les passages. A Rome (Italie) et à Berlin (Allemagne), des manifestations ont également eu lieu en geste de solidarité avec les migrants en Europe et contre l’austérité en Grèce.

Ces derniers mois, la question des migrants a pris de l’ampleur en Europe. Depuis le début de l’année, 103 000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe en traversant la Méditerranée, principalement en Italie (54 000 migrants débarqués) et en Grèce (48 000). Après plusieurs naufrages en Méditerranée de navires transportant illégalement des migrants, le bilan humain très lourd ; depuis janvier 1 770 hommes, femmes ou enfants morts en tentant la traversée.

C’est dans ce contexte que l’Union Européenne va lancer prochainement une mission navale pour lutter contre les passeurs en Méditerranée, et envisage des quotas pour répartir les immigrés entre pays européens. Mais cette idée est loin de faire l’unanimité dans les autres capitales européennes.

Rappelons qu’en cette Journée mondiale, près de 60 millions de réfugiés et déplacés dans le monde fuient leur pays à cause des guerres, conflits ou encore la pauvreté.



lire aussi
Plus de 200 migrants qui occupaient les jardins d’Eole dans le 18ème arrondissement à Paris ont été évacués, ce vendredi dans la matinée, vers des centres d’hébergement. D’autres migrants restent...

Le nombre de déplacés et de réfugiés suite aux multiples conflits dans le monde a atteint le niveau record de 60 millions de personnes en 2014.


à la une



afrik-foot