13 mai 2018 / Mis à jour à 13:15 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Grande-Bretagne - Grèce - Italie - Pan Afrique - Union Européenne - Immigration - Politique - Population
Immigration : l’Union Européenne débloque 2,4 milliards d’euros

L’Union Européenne a décidé ce lundi de débloquer 2,4 milliards d’euros sur six ans pour aider les pays qui font face à l’arrivée massive des migrants sur leur sol. L’Italie et la Grèce vont être les pays à bénéficier le plus de cette somme d’argent.

Après les mesures prises par la commission européenne pour venir à bout de la crise des migrants, l’Union Européenne a approuvé ce lundi le déblocage de 2,4 milliards d’euros sur six ans pour aider les pays qui font face à l’arrivée massive de migrants sur leurs territoires. La Grèce et l’Italie demeurent les pays les plus affectés par l’arrivée croissante de migrants en Europe.

L’Italie recevra près de 560 millions d’euros tandis que la Grèce percevra une aide de 473 millions d’euros. Une partie de cette aide est destinée aux autorités françaises et britanniques qui unissent leurs forces afin de trouver une solution face à cette crise provoquée par les migrants installés à Calais qui souhaitent rejoindre l’Angleterre au péril de leurs vies.

Déjà ce vendredi, face à l’urgence de la situation, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) a demandé à la France de mettre en place un plan d’urgence pour les migrants de Calais en réitérant un appel lancé en 2014. Plus de 3000 réfugiés se trouvent à Calais, une situation qui pour le HCR n’est « ni nouvelle, ni ingérable ». Depuis le début du mois de juin, 10 migrants sont décédés en tentant de rejoindre la Grande-Bretagne. Près de 18 000 personnes ont été interceptées depuis le début de l’année 2015.

Des centaines de migrants sont toujours sans logement au coeur même de la capitale parisienne. Certains campent encore à la chapelle, d’autres ont été pris en charge par des bénévoles français qui font pression sur les pouvoirs publics pour leur donner un logement récent. La plupart de ces migrants sont originaires du Soudan, d’Erythrée, d’Ethiopie ou encore de la Libye.

Lire aussi :

- Migrants à Calais : l’ONU exhorte la France à mettre en place un plan d’urgence



lire aussi
Depuis le début de l’année 2014, plus de 880 passeurs ont été arrêtés par les autorités italiennes à leur arrivée en Italie, selon un bilan d’un quotidien italien publié...


à la une



afrik-foot