22 octobre 2014 / Mis à jour à 03:42 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Algérie - France - Commerce - Conflit - Histoire - Politique
« Hollande est venu en Algérie pour assurer les intérêts économiques de la France ! »
François Hollande et Abdelaziz Bouteflika à Alger
La visite de François Hollande en Algérie a défrayé la chronique. Le président français était attendu au tournant. Le moindre de ses mots a été minutieusement scruté par la presse française et algérienne. Et les Algériens qu’en pensent-ils. Afrik.com a recueilli leurs avis.

François Hollande n’a pas présenté d’excuses à l’Algérie. Il ne s’y est pas rendu pour la repentance, a-t-il tenu à souligner. "La vérité" était sa seule motivation, selon lui. Son discours au palais des Nations devant les deux chambres du Parlement algérien a été scruté à la loupe. Les Algériens n’en ont pas manqué une miette. En dehors de l’aspect historique de l’évènement, c’est surtout le caractère économique de la visite du dirigeant français qui les a interpellé.

« La visite de François Hollande en Algérie est une très bonne chose pour l’économie de notre pays », souligne l’historien Benyelloul Hazartchi, qui enseigne à l’université d’Alger. Pour le sexagénaire, « elle ouvre beaucoup de portes pour réduire le chômage », évoquant l’installation en Algérie du groupe automobile français, Renault.

Un avis partagé par la jeune franco algérienne Nadia. « François Hollande ne s’est pas rendu en Algérie pour parler de repentance ou d’histoire. Mais pour assurer les intérêts économiques de la France. Sa visite est purement économique ! », insiste-t-elle. La France a compris que « l’Algérie avait un énorme potentiel, insiste la jeune femme. Le pays possède 200 milliards de réserve de change. L’Algérie est très convoitée par d’autres acteurs tels que les Etats-Unis, les pays du Golfe. Et la France veut tirer son épingle du jeu. »

Pour Redha, chômeur, à Alger, la France ne sera pas la seule à tirer bénéfice de la visite de François Hollande. Les Algériens y ont aussi beaucoup à gagner. Le jeune homme salue l’initiative de François Hollande qui a promis des changements pour faciliter l’obtention de visas pour ses concitoyens. « C’est une opportunité pour faciliter les déplacements vers l’ancienne métropole. Les différents « accords signés entre les deux pays permettront de créer des emplois et d’améliorer le niveau de vie d’un bon nombre de familles. »

« Une nouvelle page s’ouvre »

Même son de cloche pour son compatriote Achour. Le commerçant en Kabylie estime « q’une nouvelle page s’ouvre entre nos deux pays qui ont des liens très anciens. J’espérait depuis très longtemps une amélioration des relations entre l’Algérie et la France qui abrite des milliers de nos jeunes qui y sont partis pour de meilleurs conditions de vies. » Toutefois, il n’oublie pas, « le calvaire vécu durant les années passées de milliers de personnes souhaitant rendre visite en France à leurs proches, et dont la chancellerie diplomatique française refusait les visas sans aucune raison ».

Les universitaires estiment, quant à eux, que la visite de François Hollande est une opportunité à saisir pour développer les universités algériennes. « C’est un message d’espoir pour les Algériens en général et la communauté universitaire en particulier », affirme Lakhdar, étudiant en médecine à l’université de Tizi-Ouzou. « Les différents accords de coopération qui lieront nos universités à celle de la France nous seront bénéfiques et permettront de former des milliers de cadres algériens et universitaires et joueront un rôle positif dans le développement de notre pays », poursuit le jeune homme.

Comme des milliers de jeunes algériens, Lakhdar aspire à migrer en France pour améliorer ses conditions de vies. Il est heureux qu’« Hollande ait prévu de faciliter l’obtention des visas aux Algériens qui souhaitent se rendre en France ». Reste à savoir si cette promesse deviendra réalité.


lire aussi
Les Algériens attendent beaucoup de la visite de François Hollande à Alger. Après cinquante de relations compliquées, le président du « changement » réussira-t-il à lancer un nouveau départ entre la...

Renault va signer un accord de construction d’une usine de montage en Algérie. Le contrat sera conclu pendant le voyage du président François Hollande.

Le chef d’Etat français François Hollande, dont la visite officielle occupe la manchette de tous les journaux, a foulé cet après midi le sol algérien. D’importants accords comme celui lié à la Défense,...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles