25 avril 2014 / Mis à jour à 22:18 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
France - Justice - Prison
Gang des barbares : 7 ans de prison de plus pour Youssouf Fofana

Youssouf Fofana, condamné en 2009 à la perpétuité pour le meurtre d’Ilan Halimi en 2006, écope de 7 ans de prison supplémentaires. Le tribunal de Moulins l’a reconnu mercredi coupable « d’apologie de terrorisme ».

La spirale de l’incarcération se poursuit pour le Franco-Ivoirien, Youssouf Fofana. Déjà condamné en 2009 à la perpétuité, assortie de 22 ans de sûreté, pour le meurtre aggravé du jeune juif Ilan Halimi en 2006, il écope de sept ans de prison supplémentaires. Le tribunal correctionnel de Moulins a reconnu l’ex-chef du « gang des barbares » coupable « d’apologie d’un acte de terrorisme, de provocation à la discrimination raciale et d’avoir refusé de se soumettre à un prélèvement biologique ».

Meurtre barbare

Cette nouvelle condamnation fait suite à la diffusion de vidéos postées sur Youtube depuis la cellule de Youssouf Fafana au centre pénitencier de Clairvaux (Aube). On y voit le Franco-ivoirien, coiffé d’un keffieh, y répandre des diatribes contre les juifs et faisant l’apologie du groupe terroriste Al-Qaïda. Début mars 2012, le parquet de Troyes avait exigé le retrait de ces vidéos.

Youssouf Fofana s’est fait connaitre du grand public dans l’affaire du meurtre d’Ilan Halimi, près de Paris. Enlevé dans la nuit du 20 au 21 janvier 2006 par le gang des barbares, dans le but d’obtenir une rançon, le jeune juif de 23 ans a vécu un véritable calvaire. Il est détenu et torturé durant trois semaines dans une cité hlm de Bagneux, banlieue du département des Hauts-de-Seine. Il ne sera finalement retrouvé agonisant que le 13 février 2006 le long d’une voie ferrée, à Sainte-Geneviève-des-Bois. Il meurt en cours de route lors de son transfert à l’hôpital.


lire aussi
La raison contre la bêtise : face à une perte des valeurs morales et à un plongeon collectif vers le communautarisme, la seule issue rationnelle est de restaurer l’humanisme comme première valeur de...

Deux enquêteurs de la brigade criminelle parisienne agissant dans le cadre d’une commission rogatoire internationale, dans l’affaire dite du "gang des barbares", dont le cerveau présumé, le jeune...

Le « gang des barbares » accusé d’avoir enlevé, séquestré et torturé à mort Ilan Halimi, un jeune juif de 23 ans, en 2006, comparaît à depuis ce mercredi jusqu’au 10 juillet devant la cour d’assises de...

Le chef présumé du « Gang des barbares », extradé samedi de Côte d’Ivoire vers la France, a été incarcéré à la maison d’arrêt de Rouen après avoir été entendu pendant près de 3 heures à Paris par deux juges...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers