11 décembre 2017 / Mis à jour à 12:03 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Conflit - Politique - Election
Gabon : le dialogue national ?
Ali Bongo Ondimba et Jean Ping

Le gouvernement gabonais fait un pas de plus vers la réconciliation avec notamment la signature par le Président Ali Bongo d’un décret mettant en place la Commission pour le dialogue national.

Au Gabon, le gouvernement fait un pas de plus vers la réconciliation avec notamment la signature par le Président Ali Bongo d’un décret mettant en place la Commission pour le dialogue national.

Le décret a été signé en début de semaine et va dans le sens du dialogue national promis au lendemain de la confirmation des résultats de la dernière Présidentielle par le Conseil constitutionnel. Ladite commission prévoit un effectif de 40 membres, la moitié issue de la majorité et l’autre de l’opposition.

Si les autorités gabonaises annoncent à grands fracs que la quasi-totalité des partis politiques sont disposés à prendre part aux discussions, l’opposition, notamment les principaux leaders eux se montrent ouvertement hostiles à cette initiative du chef de l’Etat gabonais Ali Bongo Ondimba.

En effet, les proches de Jean Ping assurent qu’il n’ira jamais au dialogue organisé par le camp d’Ali Bongo. Quant à son allié Zacharie Myboto, président de l’Union nationale, il a réaffirmé sa position de ne point prendre part à ce dialogue Toutefois, René Ndemezo’o Obiang, un autre soutien de Jean Ping pendant la présidentielle serait disposé à dialoguer avec le pouvoir.



à la une




communiqués

afrik-foot