8 juillet 2015 / Mis à jour à 02:04 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
France - Rwanda
France : Paris refuse d’extrader deux Rwandais accusés d’avoir participé au génocide

La justice française s’est opposée mercredi à l’extradition vers Kigali de l’ex-ministre du gouvernement intérimaire du Rwanda Hyacinthe Nsengiyumva Rafiki et de l’ancien haut fonctionnaire Vénuste Nyombayire à la demande du Rwanda, rapporte Le Figaro. Ces deux Rwandais sont accusés dans leur pays d’avoir participé au génocide qui a fait près de 800.000 morts en 1994. La justice française, elle, se demande si cette demande d’extradition "n’aurait pas été émise à des fins politiques, motif suffisant pour s’opposer à l’émission d’un avis favorable à la présente demande".


Rwanda en bref
Arrêté le 20 juin dernier à Londres en vertu d’un mandat d’arrêt émis par l’Espagne, le chef des services de renseignements du Rwanda, Emmanuel Karenzi Karakel, a été remis en liberté conditionnelle ce...

La juridiction espagnole en charge d’instruire les affaires complexes a réclamé mardi au tribunal central d’instruction numéro quatre qui relève de l’Audience nationale d’intervenir pour solliciter...

Au Rwanda, les autorités ont réagi, ce mardi 23 juin, à l’arrestation samedi 20 juin d’Emmanuel Karenzi Karake, à Londres à la demande de l’Espagne qui a émis un mandant d’arrêt à son encontre. Sur...


derniers articles Rwanda
Depuis l’arrestation samedi dernier, à Londres, d’Emmanuel Karenzi Karake, chef du service des renseignements rwandais, la colère des autorités rwandaises ne retombe pas. Elles sont montées à tour de...

La Commission européenne a annoncé, ce mardi, le renfort de son soutien à l’Afrique Centrale en lui octroyant 350 millions d’euros pour la période 2014-2020.

En vertu d’un mandat d’arrêt européen, exécuté par la Grande-Bretagne, Emmanuel Karenzi Karake, chef du service de renseignements et de la sécurité du Rwanda, a été arrêté, samedi, à l’aéroport de...


à la une




en bref