14 mai 2018 / Mis à jour à 05:51 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Egypte - Mexique - Conflit - Tourisme - Drame - Défense
Egypte : le Mexique rapatrie ses touristes blessés par des tirs de l’armée
Touristes évacués de l’Egypte (DR)

Les six touristes mexicains blessés lors de tirs de l’armée égyptienne dans le désert ont été rapatriés ce jeudi soir au Mexique.

Trois jours après la mort de huit touristes mexicains en Egypte à la suite de tirs accidentels de l’armée égyptienne sur leur convoi, la Mexique a rapatrié les six touristes mexicains lors du drame, selon le porte-parole de la diplomatie mexicaine.

Les rescapés, cinq femmes et un homme ont été transportés en civière à bord d’ambulances. L’un d’entre eux eux a pu quitté l’hôpital du Caire quelques heures auparavant. « Je suis très reconnaissante au peuple égyptien et au peuple mexicain pour toutes ces attentions », a déclaré une des rescapés avant de rentrer au Mexique.

Quelques heures avant de prendre l’avion, l’une des rescapés, Susan Calderon qui a perdu son mari durant l’attaque, a relaté le récit du drame. « Nous avons été bombardés environ cinq fois, toujours depuis les airs. Cela a duré au total trois heures environ, j’ai été blessée aux deux bras, il n’y avait aucun endroit où se cacher, aucun endroit où s’enfuir... Je ne sais pas si c’était des roquettes ou des bombes ou autre chose », précise t-elle très émue.

La ministre des Affaires étrangères mexicaine s’est rendu au Caire ce mardi afin d’éclaircir les circonstances du drame. Elle a demandé aux autorités égyptiennes d’ouvrir une enquête. Le Caire accuse les organisateurs égyptiens du voyage des touristes mexicains car la zone où ils se trouvaient était interdite. Selon le ministère égyptien de l’Intérieur, « la police et l’armée, au moment des faits, pourchassaient des terroristes à Wahat, dans le désert occidental, dans la région de Farafra ».

Le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukry avait promis mercredi une enquête approfondie et transparente. Mais quelques heures plus tard, le parquet général égyptien interdisait aux médias la publication de toute information relative aux faits et à l’enquête, sous peine de poursuites, selon l’agence de presse gouvernementale Mena. De nombreux pays occidentaux déconseillent fortement depuis des mois à leurs ressortissants de se rendre dans le désert occidental.

Lire aussi :

- Egypte : l’armée a abattu huit touristes mexicains !

- Egypte : Mexico condamne la mort de ses deux ressortissants

- Egypte : l’armée abat par erreur des touristes mexicains



à la une



afrik-foot