22 juillet 2017 / Mis à jour à 11:00 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Allemagne - Egypte - Terrorisme
Deux touristes allemandes poignardées à mort sur une plage égyptienne
Plage de Hourghada, en Egypte

Un homme a poignardé à mort deux touristes allemandes et en a blessé quatre autres vendredi en Egypte dans un lieu populaire de vacances balnéaire sur la mer Rouge. Avant de passer à l’action il avait apparemment cherché des étrangers à attaquer, ont déclaré des responsables et des témoins.

Le combattant a tué les deux femmes allemandes et a blessé deux autres touristes à l’hôtel Zahabia à Hurghada, puis il a nagé dans une plage voisine pour attaquer au moins deux autres personnes à la station Sunny Days El Palacio avant d’être rattrapé par le personnel et arrêté par les officiels et la sécurité.

C’était la première attaque majeure contre les touristes étrangers depuis un assaut similaire sur le même complexe il y a plus d’un an. Il survient alors que l’Egypte luttait pour relancer une industrie touristique en berne suite aux menaces terroristes et à plusieurs années de bouleversements politiques.

"Il avait un couteau avec lui et poignardé chacune d’elles trois fois dans la poitrine. Elles sont mortes sur la plage ", a déclaré à Reuters le directeur de la sécurité à l’hôtel El Palacio, Saud Abdelaziz qui a précisé : Il a sauté un mur entre les hôtels et a nagé dans l’autre plage" ou deux d’autres personnes ont été blessées. Deux des blessés étaient tchèques et deux arméniens, mais d’autres responsables ont déclaré qu’une des femmes était russe. Ils sont actuellement soignés dans un hôpital local. Le ministre tchèque des Affaires étrangères a tweeté qu’une femme tchèque avait subi une légère blessure à la jambe.

"Nous avons à présent la triste certitude que deux touristes allemandes ont perdu la vie lors de l’attaque de Hourghada", a indiqué une porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères,

L’insurrection islamiste

Le motif de l’attaquant était encore à l’étude, a déclaré le ministère de l’Intérieur mais "Il cherchait des étrangers et il ne voulait pas d’Egyptiens", a déclaré un membre du personnel de l’Hôtel Zahabia.

L’Egypte lutte contre les insurgés islamistes dans la péninsule du Sinaï, où ils visent principalement les forces de sécurité, mais les militants ont également attaqué des cibles touristiques dans le passé, ainsi que des chrétiens coptes et des églises.

Hurghada, à quelque 400 km (250 milles) au sud de la capitale du Caire, est l’un des endroits de vacances les plus populaires d’Egypte sur la mer Rouge.

En janvier 2016, deux assaillants armés d’un fusil, d’un couteau et d’une ceinture de suicide ont atterri sur la plage d’un hôtel à Hurghada et ont blessé deux touristes étrangers.

L’Égypte espère que les investissements dans la sécurité des aéroports et la livre égyptienne moins chère apporteront des visites touristiques à ses plages et sites anciens jusqu’à des niveaux observés avant son soulèvement de 2011.



à la une




communiqués

afrik-foot