29 mai 2017 / Mis à jour à 03:08 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Mali - Terrorisme
Des employés de la Croix-Rouge enlevés au centre du Mali

Quatre employés de la Croix-Rouge malienne ont été enlevés dans la zone de Mopti, au centre du pays, a déclaré l’organisation ce lundi. Un responsable local a précisé que des négociations étaient en cours pour leur libération.

"Des collègues du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et de la Croix-Rouge Mali ont été enlevés dans la région de Tenekou, dans la région de Mopti, le dimanche 14 mai vers 19h00", a déclaré la Croix-Rouge dans un communiqué.

« Ils se trouvaient sur place dans le cadre de l’évaluation de la situation humanitaire lorsque des individus armés non identifiés les ont obligés à les suivre », a précisé l’organisation, précisant tout faire « pour comprendre ce qui s’est passé et pour obtenir qu’ils soient libérés sains et saufs, au plus vite et sans conditions ».

Les ravisseurs ont été décrits comme « islamistes » et un fonctionnaire local à précisé que des négociations étaient en cours pour leur libération.

En avril 2016, trois travailleurs de la Croix-Rouge ont été pris en otage par le groupe islamiste Ansar Dine dans le nord-est du Mali, mais ont été libérés quelques jours plus tard.

Une source militaire malienne a confirmé à l’AFP que l’armée avait envoyé des troupes pour participer à la recherche des travailleurs.

Le nord du Mali est tombé dans des groupes djihadistes liés à Al-Qaeda en mars 2012, et bien que ces forces aient été chassées des villes clés par une intervention militaire dirigée par la France l’année suivante, les islamistes se sont répandus plus au sud.

Trois groupes jihadiens maliens avec des liens précédents d’Al-Qaïda ont récemment uni leurs forces pour créer le « Groupe pour soutenir l’islam et les musulmans » (GSIM), dirigé par Iyad Ag Ghaly d’Ansar Dine, et ont revendiqués plusieurs attaques contre des forces étrangères et maliennes.



à la une




communiqués

afrik-foot