24 juillet 2014 / Mis à jour à 03:23 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
France - Somalie - Guerre - Terrorisme - Crime et banditisme
Denis Allex, otage en Somalie : « cet homme doit mourir »

Alors que le doute planait encore sur le sort de l’otage français Denis Allex, les islamistes Shebab, qui le détiennent en otage depuis 2009, viennent de faire ce mercredi une déclaration dans laquelle ils affichent leur ferme volonté d’exécuter l’agent de la DGSE. La vie de Denis Allex ne serait, à en croire un responsable du mouvement, qu’une question d’heure.

Les Shebab ont démenti, ce mercredi, l’information selon laquelle l’agent de la DGSE Denis Allex, retenu en otage en Somalie, serait mort. L’annonce de sa mort a été faite lundi par le ministre français de la Défense, Jean-Yves le Drian. « Cet homme a été condamné et le verdict ne sera pas modifié, pour les Shebab cet homme doit mourir », a précisé ce matin un responsable du mouvement islamiste à l’AFP. Après quelques jours d’incertitude sur le sort de l’otage français, les islamistes du mouvement Shebab viennent d’annoncer leur intention d’assassiner Denis Allex. Cette déclaration vient envenimer une situation déjà très tendue.

En refusant de fournir à la France des preuves de vie de Denis Allex, les autorités françaises en ont conclu que les Shebab l’avaient tué. Le chef d’Etat-major des armées françaises, Edouard Guillaud, a dénoncé sur Europe 1 une « manipulation médiatique ». « Nous soupçonnons les Shebab somaliens de pratiquer la manipulation médiatique. Nous n’avons aucun élément depuis le raid sur le fait que Denis Allex soit vivant », a-t-il déclaré.

Lors de ses vœux à la presse, le président français, François Hollande, n’a pas reculé d’un iota dans sa position en revendiquant « pleinement » l’opération menée en Somalie. « Aussi lourdes soient les conséquences, puisqu’il y a eu l’assassinant de l’otage et deux soldats tués, je revendique cette opération pleinement (…) Car c’est aussi un message que nous envoyons : la France ne peut pas accepter que ses ressortissants soient détenus », a-t-il déclaré ce mercredi devant de nombreux journalistes.


lire aussi
L’otage français Denis Allex tué ? Alors que le ministère français de la Défense a annoncé son exécution par les islamistes, ces derniers ont démenti cette information, affirmant qu’il sera exécuté d’ici...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles