31 octobre 2014 / Mis à jour à 16:30 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Allemagne - Mali - Diplomatie - Lutte - Politique - Solidarité - Terrorisme
Crise au Nord-Mali : l’Allemagne affiche sa détermination
Kidal, l’une des régions au Nord-Mali à être aux mains des islamistes
Le ballet diplomatique se poursuit au Mali pour la résolution de la crise politico-militaire qui secoue ce pays depuis mars 2012. Le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a effectué jeudi une visite de quelques heures à Bamako. Au cours de ce bref séjour, le diplomate allemand a rencontré les plus hautes autorités du Mali. Une occasion pour Guido Westerwelle de réitérer l’engagement et la détermination de son pays et de l’Union européenne à aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale.

(De notre correspondant)

Le Mali et l’Allemagne entretiennent des relations amicales depuis de longues dates. Le pays d’Angela Merkel fut le premier pays à reconnaître l’indépendance du Mali le 24 septembre 1960. C’est pour témoigner de cette amitié que le chef de la diplomatie de la première puissance économique d’Europe, Guido Westerwelle, a effectué une visite de quelques heures à Bamako. Une visite brève, certes, mais pleine de signification pour le diplomate allemand, qui tenait à affirmer le soutien de son pays à de son vieil ami, qui traverse depuis mars 2012 la plus grave crise de son existence.

Au cours de son séjour en terre malienne, Guido Westerwelle a rencontré les plus hautes autorités du Mali notamment le président de transition, Dioncounda Traoré, le Premier ministre Cheick Modibo Diarra et son homologue malien, Tiéman Coulibaly. Une occasion pour le ministre allemand de réitérer l’engagement et la détermination de son pays et de l’Union Européenne à aider le Mali à recouvrer son intégrité territoriale.

Lutter contre le terrorisme international au Mali

Ainsi Guido Westerwelle a informé le Premier ministre Diarra que l’Allemagne allait tout mettre en œuvre pour éviter que le Mali ne devienne un sanctuaire pour le terrorisme international. « Mon pays est prêt à apporter des moyens financiers pour aider le Mali à relever les défis auxquels il est confronté », a-t-il ajouté à l’issue de son entretien avec le chef du gouvernement malien.

Le chef de la diplomatie allemande a annoncé par ailleurs l’octroi d’une enveloppe supplémentaire d’un million d’euro, soit d’environ 655 millions de francs CFA, destinés aux opérations humanitaires en faveur des victimes de l’occupation des régions du nord. Une bonne nouvelle pour des populations dont la moitié aura besoin, d’ici la fin de l’année, d’une assistance humanitaire. Ce geste de la République fédérale d’Allemagne traduit cette longue tradition d’amitié et de solidarité qui lie les deux peuples.


lire aussi
Le taux de malnutrition infantile au Nord-Mali dépasse le seuil d’alerte. Une situation qui inquiète Médecins du Monde. Cette ONG a organisé dans les régions de Gao et de Kidal qui sont sous occupation...

L’ONU a laissé 45 jours, à compter du vendredi 12 octobre, aux autorités africaines pour se mettre d’accord sur un dispositif armé opérationnel, en vue d’une intervention militaire au Nord-Mali. Pour ce...

Hillary Clinton a rencontré ce lundi 29 octobre le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, afin de le convaincre de soutenir l’opération militaire contre les islamistes, affiliés à Al-Qaïda au...

Les chefs d’Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) ont décidé de s’allier pour intervenir militairement au Nord-Mali. Ils ont convenu, lors d’une rencontre...


à la une




communiqués


en bref




image du jour

dossiers

liens utiles