29 juillet 2014 / Mis à jour à 23:39 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Centrafrique
Centrafrique : marche de soutien au gouvernement pour le dialogue de Libreville

Le parti au pouvoir le KNK a organisé une grande marche ce mercredi à travers la capitale Bangui. Il s’agit pour le KNK de soutenir le pouvoir de Bangui dans le dialogue qui se tient en ce moment entre les rebelles de Séléka et le pouvoir ainsi que l’opposition démocratique, dans la capitale gabonaise. Le député Edouard Patrice Ngaïssona est l’initiateur de cette grande marche où plusieurs autres organisations dont l’OFCA et le CNJ ont pris part. Alors que le dialogue tripartite entre l’opposition démocratique, les rébellions armées dont Séléka et le pouvoir se tient encore à Libreville au Gabon, les mouvements de soutien au pouvoir contient à Bangui et dans certaines villes de province, non occupées par les rebelles de Séléka.


Centrafrique en bref
A l’occasion du sommet de Brazaville sur la Centrafrique, présidé par le président congolais Denis Sassou Nguesso, les rebelles de la séléka et les anti-balakas ont signé un cessez-le-feu. Les deux...

La présidente de transition en Centrafrique Catherine Samba-Panza a limogé son ministre des Mines, Olivier Mlibangar. Cette décision ferait suite à « la gestion de la suspension de la République...

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a déclaré ce mercredi que « le Canada condamne fermement la poursuite de la violence sectaire en République centrafricaine (RCA), y compris le...


derniers articles Centrafrique
Le chef de la délégation de la Séléka, Mohamed Moussa Dhaffane, a livrer à Afrik.com les dessous de la négociation qui s’est déroulée à Brazzaville entre la Séléka, les anti-balaka et le gouvernement...

Les rebelles de la séléka et les anti-balaka ont finalement signé un cessez-le-feu, mercredi, à l’occasion du Sommet de Brazaville sur la Centrafrique. La question est de savoir si les deux parties...

Les discussions sur la Centrafrique au Sommet de Brazaville ont été suspendues car une des parties, la séléka, n’est pas présente.


à la une




en bref