31 janvier 2015 / Mis à jour à 20:19 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Centrafrique
Centrafrique : marche de soutien au gouvernement pour le dialogue de Libreville

Le parti au pouvoir le KNK a organisé une grande marche ce mercredi à travers la capitale Bangui. Il s’agit pour le KNK de soutenir le pouvoir de Bangui dans le dialogue qui se tient en ce moment entre les rebelles de Séléka et le pouvoir ainsi que l’opposition démocratique, dans la capitale gabonaise. Le député Edouard Patrice Ngaïssona est l’initiateur de cette grande marche où plusieurs autres organisations dont l’OFCA et le CNJ ont pris part. Alors que le dialogue tripartite entre l’opposition démocratique, les rébellions armées dont Séléka et le pouvoir se tient encore à Libreville au Gabon, les mouvements de soutien au pouvoir contient à Bangui et dans certaines villes de province, non occupées par les rebelles de Séléka.


Centrafrique en bref
Un accord de paix a été signé entre les Anti-Balaka et les ex-Séléka, renommés FPRC, ce mardi, à Nairobi, au Kenya. Il décrète un cessez-le-feu et une amnistie pour les signataires, dont font partis les...

Les négociations pour la libération du ministre des Sports de la Centrafrique, Armel Sayo, sont en bonne voie. Le ministre de la Sécurité publique, Nicaise Karnou, a fait état de « négociations...

Le Représentant spécial de la Présidente de la Commission de l’Union africaine (UA) et Chef de la Mission de l’UA pour la Centrafrique et l’Afrique centrale (MISAC), le Général Jean-Marie Michel...


derniers articles Centrafrique
À quoi, diable, joue Denis Sassou Nguesso ? C’est la question que nombre d’acteurs et d’observateurs attentifs de la vie politique centrafricaine se posent ! Celui qui a été désigné médiateur de la...

Après la libération de l’humanitaire française et de l’employée de l’ONU qui avaient été enlevées par des anti-balakas, trois autres ministres ont à leur tour été enlevés en...

Le gouvernement centrafricain a fait état de "négociations avancées" ce lundi, en vue de la libération du ministre des Sports, Armel Sayo.


à la une




en bref