5 mai 2016 / Mis à jour à 02:53 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Centrafrique - France
Centrafrique : le Conseil national de la jeunesse nie son implication dans les attaques contre l’ambassade de France

Le 31 décembre, lors d’une conférence de presse, M. Christian Guénébem, président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), a nié l’implication de son institution dans les attaques qui ont eu lieu le 27 décembre contre l’ambassade de France. Le dirigeant du CNJ a fait une déclaration suite au discours du président de la République au sortir de la visite du dirigeant béninois Thomas Yayi Boni, président en exercice de l’Union africaine : « Je voudrais vous faire part de ceci : le Conseil national de la jeunesse est très mécontent par rapport aux accusations qui ont été relayées par certains médias faisant état de ce que l’attaque et le vandalisme observés contre les représentations diplomatiques, Etats-Unis et France et également contre les emblèmes français, notamment le drapeau aurait été initié par le Conseil national de la jeunesse. Ce qui est faux ! »


Centrafrique en bref
Le nouveau chef de l’Etat centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, élu le 14 février 2016, a prêté serment, ce mercredi 30 mars 2016, à Bangui. Il a promis de préserver la paix dans son pays. « Je...

Après l’annonce, le 20 février 2016, par l’Autorité nationale des élections des résultats de la Présidentielle, la Cour constitutionnelle de la Centrafrique vient à son tour de valider le scrutin....

Faustin-Archange Touadera est le nouveau chef d’Etat de la Centrafrique. Dernier Premier ministre de l’ancien Président François Bozizé renversé en 2013, il a remporté, avec 62,7 % des suffrages, le...


derniers articles Centrafrique
Dans quelques jours, les députés centrafricains, fraîchement élus à l’issue d’un interminable processus électoral, et auxquels s’ajouteront une dizaine d’autres suite aux élections législatives partielles...

L’ONU a annoncé la mort d’un Casque bleu marocain de la mission onusienne en Centrafrique (MINUSCA), à Rafaï, lors d’une attaque attribuée à la LRA.

Le samedi 16 avril 2016 restera dans l’histoire du Congo moderne comme celui de l’investiture de Denis Sassou N’Guesso à la tête d’une nouvelle République, décentralisée, dotée de nouveaux corps...


à la une




en bref