18 avril 2015 / Mis à jour à 21:07 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Centrafrique - France
Centrafrique : le Conseil national de la jeunesse nie son implication dans les attaques contre l’ambassade de France

Le 31 décembre, lors d’une conférence de presse, M. Christian Guénébem, président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), a nié l’implication de son institution dans les attaques qui ont eu lieu le 27 décembre contre l’ambassade de France. Le dirigeant du CNJ a fait une déclaration suite au discours du président de la République au sortir de la visite du dirigeant béninois Thomas Yayi Boni, président en exercice de l’Union africaine : « Je voudrais vous faire part de ceci : le Conseil national de la jeunesse est très mécontent par rapport aux accusations qui ont été relayées par certains médias faisant état de ce que l’attaque et le vandalisme observés contre les représentations diplomatiques, Etats-Unis et France et également contre les emblèmes français, notamment le drapeau aurait été initié par le Conseil national de la jeunesse. Ce qui est faux ! »


Centrafrique en bref
Alors que les représentants de l’ex-séléka et des anti-balaka avaient signé l’engagement de Nairobi, la semaine dernière, ce n’est que ce mardi que les anciens Présidents François Bozizé et Michel...

Selon Anadolu Agency, les anti-balaka ont tué dix nomades musulmans à Kaga-Bandoro, à l’ouest de la Centrafrique. Depuis cette attaque, plus de 50 nomades sont portés disparus. Cependant, les...

L’opération militaire française en Centrafrique, Sangaris, réduit ses effectifs qui vont passer de 2 000 à 1 700 soldats. L’annonce a été faite, ce jeudi 5 mars 2015, par un porte-parole de l’armée...


derniers articles Centrafrique
Les deux anciens Présidents centrafricains François Bozizé et Michel Djotodia se sont finalement décidés à signer l’engagement de Nairobi en faveur de la réconciliation, ce...

Un cessez-le-feu a été signé à Nairobi, ce mercredi, entre représentants des anti-balaka et ex-séléka. Les anciens présidents François Bozizé et Michel Djotodia présents n’ont pourtant pas signé...

A la frontière Cameroun-République Centrafricaine, des hommes armés venus de la Centrafrique voisine sèment la panique dans le territoire camerounais. Une situation qui inquiète les autorités...


à la une




en bref