1er août 2014 / Mis à jour à 10:39 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Centrafrique - France
Centrafrique : le Conseil national de la jeunesse nie son implication dans les attaques contre l’ambassade de France

Le 31 décembre, lors d’une conférence de presse, M. Christian Guénébem, président du Conseil national de la jeunesse (CNJ), a nié l’implication de son institution dans les attaques qui ont eu lieu le 27 décembre contre l’ambassade de France. Le dirigeant du CNJ a fait une déclaration suite au discours du président de la République au sortir de la visite du dirigeant béninois Thomas Yayi Boni, président en exercice de l’Union africaine : « Je voudrais vous faire part de ceci : le Conseil national de la jeunesse est très mécontent par rapport aux accusations qui ont été relayées par certains médias faisant état de ce que l’attaque et le vandalisme observés contre les représentations diplomatiques, Etats-Unis et France et également contre les emblèmes français, notamment le drapeau aurait été initié par le Conseil national de la jeunesse. Ce qui est faux ! »


Centrafrique en bref
A l’occasion du sommet de Brazaville sur la Centrafrique, présidé par le président congolais Denis Sassou Nguesso, les rebelles de la séléka et les anti-balakas ont signé un cessez-le-feu. Les deux...

La présidente de transition en Centrafrique Catherine Samba-Panza a limogé son ministre des Mines, Olivier Mlibangar. Cette décision ferait suite à « la gestion de la suspension de la République...

Le ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, a déclaré ce mercredi que « le Canada condamne fermement la poursuite de la violence sectaire en République centrafricaine (RCA), y compris le...


derniers articles Centrafrique
Les violences qui ont éclaté, ce mercredi, dans la ville de Batangafo, au nord de la RCA, mettent en péril l’accord de cessation des hostilités entre seleka et anti-nalaka, signé récemment à...

Le chef de la délégation de la Séléka, Mohamed Moussa Dhaffane, a livré à Afrik.com les dessous de la négociation qui s’est déroulée à Brazzaville entre la Séléka, les anti-balaka et le gouvernement...

Les rebelles de la séléka et les anti-balaka ont finalement signé un cessez-le-feu, mercredi, à l’occasion du Sommet de Brazaville sur la Centrafrique. La question est de savoir si les deux parties...


à la une




en bref