Pan Afrique - Sénégal - Vidéos
CAN2013-CAF : quelles sanctions pour le Sénégal ?
A la suite des violences dans les tribunes qui avaient entraîné l’interruption du match Sénégal-Côte d’Ivoire à Dakar lors du match retour des éliminatoires de la CAN 2013, la CAF a annoncé qu’elle allait annoncer les sanctions infligées au Sénégal à la fin du mois de novembre. Dans un courrier envoyé à la Fédération sénégalaise, l’instance qui dirige le football continental a indiqué que sa commission de discipline allait se prononcer après la réunion du 26 novembre.

Le Sénégal va être fixé sur son sort. C’est en effet ce lundi 26 novembre qu’une délégation de membres de la Fédération sénégalaise de football (FSF) va se présenter devant la Commission de discipline de la Confédération africaine de football pour plaider sa défense à la suite des incidents qui ont émaillé la fin de match face à la Côte d’Ivoire, le 13 octobre dernier lors du dernier tour retour des éliminatoires de la CAN 2013. Alors que les Ivoiriens venaient d’inscrire un second but face aux Lions de la Teranga, une partie du public du stade Leopold Sedar Senghor a manifesté son mécontentement par des jets de projectiles en tous genres et des départs de feux dans les gradins.

Une situation qui a conduit à l’interruption pure et simple de la rencontre par l’arbitre à la 74e minute, avant que la CAF ne donne finalement la victoire aux Eléphants quelques jours plus tard. Une bien triste publicité pour le football africain et plus particulièrement pour le Sénégal. Et si aucune victime n’a heureusement été à déplorer lors de ses incidents, en raison de l’intervention dynamique des forces de l’ordre, l’heure est désormais à l’explication côté sénégalais. Car, la Fédération risque gros dans cette affaire.

Pour n’avoir pas su bien évaluer les risques liés à cette rencontre, la FSF pourrait voir l’équipe nationale être frappée de plusieurs matchs à huis clos pour ses rencontres à domicile, ou encore que celles-ci soient délocalisées sur terrain neutre. Ce qui serait un coup dur pour les Lions de la Teranga, qui vont reprendre les éliminatoires pour la Coupe du monde 2014 dès le mois de mars. Si le huis clos reste une sanction à ne pas exclure, celui-ci pourrait être accompagné d’une lourde amende pour la fédération. Un moindre mal pour des dirigeants qui vont d’abord éviter de voir la sélection être exclue des éliminatoires pour les compétitions à venir et ainsi payer les pots cassés par une frange du public qui ne peut être qualifiée de supporters.

- Les temps forts du match et les débordements en tribunes


Sénégal



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com