Afrique du Sud - France - Pan Afrique - Togo
CAN 2013-Togo : Adebayor-Six, le clash
Après avoir été éliminés par le Burkina Faso (1-0) en quarts de finale de la CAN 2013 dimanche soir, certains joueurs togolais n’ont pas été tendres avec leur sélectionneur Didier Six. Le technicien français a reçu des critiques très sévères de deux cadres de l’équipe nationale Emmanuel Adebayor et Kossi Agassa.

Une CAN mouvementée jusqu’au bout pour le Togo. Après avoir connu plusieurs problèmes extra-sportif avant la compétition avec la fausse liste des 23 et l’absence des primes lors du match amical face au Maroc en novembre dernier, c’est à présent le sélectionneur togolais Didier Dix qui est concerné. Pour Emmanuel Adebayor, le responsable de cette élimination face au Burkina Faso est le technicien français qui a réalisé certains choix au cours de la partie qui a pénalisé l’équipe. "Le coach n’a pas été un atout. Moi j’étais sur le terrain, donc je ne pouvais pas faire les deux. J’ai essayé de faire de mon mieux, mais c’est vrai que cela ne nous a pas aidés", a-t-il déclaré à RFI.

Puis la star de la sélection tempère un peu. "Mais bon ce n’est pas le moment de chercher des boucs-émissaires. Le plus important c’est de rentrer chez nous tranquillement et demain on verra ce que l’on a à se dire". Dans la même lignée, le gardien togolais Kossi Agassa s’est montré encore plus explicite qu’Emmanuel Adebayor concernant Didier Six. "Il faut changer le staff technique. C’est ça qui nous a fait défaut. Ce n’est pas aux joueurs sur le terrain de faire les changements", a précisé le joueur du Stade de Reims.

La réponse de Didier Six

Interrogé par RMC, le technicien français a tenu à répondre au joueur de Tottenham et à Agassa. "Il ferait mieux de balayer devant sa porte. Il peut dire ce qu’il veut, ça fait 15 mois que je suis à la tête du Togo, il s’est passé quelque chose pendant ces 15 mois. Pour l’instant j’ai un contrat qui me lie au Togo, je n’ai pas fait de bilan. Et je verrai ensuite. Avoir une sélection, ce n’est pas évident, il y a beaucoup d’entraîneurs sans travail. Le terrain nous manque, mais jusqu’à une certaine limite", a-t-il confié.

A la suite de cette énième désaccord, le Togo traverse à nouveau une crise. Mais au lieu de s’en prendre à l’entraîneur qui a réussi à faire un exploit c’est à dire qualifié le Togo pour son premier quart de finale dans une CAN. Adebayor devrait aussi se remettre en question. Car le joueur de 28 ans s’est procuré deux grosses occasions dans cette rencontre qui aurait du permettre à son pays de prendre l’avantage et donc de poursuivre la compétition.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com