Afrique du Sud - Ghana - Mali - Pan Afrique
CAN 2013 : Mali-Ghana dans l’indifférence à Port-Elizabeth
Alors que le Mali et le Ghana vont s’affronter au Nelson Mandela Bay de Port-Elizabeth pour tenter de s’octroyer la 3e place de la CAN 2013, cette affiche passe presque inaperçue dans la ville. Au détour des conversations, les habitants découvrent presque que la compétition n’est pas encore terminée et qu’il y a encore deux matchs à jouer, dont un "à domicile". Reportage.

De notre envoyé spécial à Port-Elizabeth

"Ah bon, il y a encore un match qui va se jouer au Stadium ?" A elle seule, cette question posée par bon nombre de résidents de Port-Elizabteh à de quoi interloquer. Au moment où la CAN 2013 est sur le point de connaître son dénouement avec la finale qui va se disputer dimanche soir au National Stadium de Johannesburg, le match pour la 3e place semble loin des préoccupations des habitants de la citée portuaire. Pas plus que la finale à vrai dire.

"Il n’y a pas beaucoup d’informations"

Pourtant, comme un trompe l’oeil, ce ne sont pas les maillots des Orlando Pirates, club phare au pays de Nelson Mandela, qui manquent. Il n’y a qu’à voir la moyenne d’âge des voyageurs qui débarquent à l’aéroport de la ville pour se rendre compte que le Nelson Mandela Bay n’est pas au programme de leur visite et surtout qu’ils ne sont sans doute pas au courant que se déroule actuellement la CAN 2013. Ils sont plus tournés vers le farniente (entendez par là, la détente), car Port-Elizabeth c’est avant tout une station balnéaire, un lieu de vacances très prisé.

Alors la CAN 2013 et les matchs de football... "C’est vrai des matchs de la phase de poules avaient lieu ici", reconnaît Leratho, chauffeur d’un de ces "taxis" locaux (sorte de minibus capable de transporter 14 personnes). "Mais bon, je ne suis allé qu’à un seul match. Vous savez, ici il n’y a pas beaucoup d’informations sur la CAN. Et puis, les Bafana Bafana ont été éliminés alors on suit moins ce qui se passe. C’est un peu normal non comme l’équipe que nous supportions n’est plus en course ?"

L’élimination de l’Afrique du Sud pèse dans la balance

Normal, oui, sauf que la sélection sud-africaine n’a disputé aucun de ses matchs à Port-Elizabeth. Avant le match pour la 3e place entre le Mali et le Ghana, la ville a accueilli les rencontres du groupe B, ainsi qu’un quart de finale. Au moment où certains déploraient des stades souvent à moitié vides, il n’avait échappé à personne que le Nelson Mandela Bay affichait l’un des plus faibles taux de remplissage. Il pourrait une nouvelle fois en être de même alors que c’est pour la 3e place de la compétition continentale la plus importante que vont se rencontrer Aigles et Black Stars.

Pourtant, les billets sont à un prix relativement abordable pour un Sud-Africain. Il faut donc se rendre à l’évidence, le ballon rond ne déchaîne pas les passions. "C’est vrai qu’on est plus amateur de rugby", reconnaît Nosipho, aux abords d’un stade qui risque de sonner creux samedi, "le football vient après je pense, surtout si ce n’est pas notre équipe qui joue." Là se trouve donc la vérité : le football est relégué au second plan, et arrive même par moment en 3e rang après le cricket.

Le rugby d’abord

Le cricket, un sport dont les règles sont encore plus difficiles à décrypter que de tenter de faire comprendre le hors-jeu à un non-initié au football. Un fait qui donne une nouvelle fois l’occasion à certains de dire que le pays n’a réellement découvert le football qu’en 2010, au moment de la Coupe du monde qui s’est déroulée sur son sol. Mais les Bafana Bafana ont tout de même un titre de champion d’Afrique à leur palmarès, en 1996, quand la compétition s’était déroulé chez eux.

Organiser une Coupe d’Afrique des nations, ce n’est rien tout de même. Certes, il est possible de trouver comme excuse qu’au départ le tournoi devait avoir lieu en Libye et que c’est le conflit qui a poussé la CAF a faire organiser la CAN par l’Afrique du Sud, mais le pays et les Sud-Africains ont eu le temps de se préparer à cette fête du ballon rond sur le continent. C’est sans doute alors bien la preuve, s’il en fallait une autre, que l’Afrique du Sud n’est pas une nation de football. Du moins, pas encore.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com