Afrique du Sud - Cap Vert - Maroc - Pan Afrique
CAN 2013 : le Maroc se heurte au Cap Vert
Pour son deuxième match dans la phase de poules de la CAN 2013, le Maroc a été accroché par une séduisante équipe du Cap Vert au Moses Mabhida Stadium de Durban (1-1). La rencontre a très mal commencé pour les hommes de Rachid Taoussi, visiblement pas dans un bon jour, avec l’ouverture du score de Platini (35e), mais El Arabi, entré en jeu à la pause a permis aux Lions de l’Atlas d’éviter une défaite presque synonyme d’élimination (78e). La qualification se jouera donc lors des derniers matchs de cette poule A avec des affrontements Afrique du Sud - Maroc et Angola - Cap Vert.

Les Lions de l’Atlas l’ont échappé belle. Pour leur 2e match de la phase de poules de la CAN 2013, les Marocains ont failli connaître une défaite retentissante face au Cap Vert, avant de s’en tirer presque miraculeusement avec le point du nul sur la pelouse du Moses Mabhida Stadium de Durban (1-1). Pourtant, Rachid Taoussi avait mis en place une équipe résolument offensive avec les présences de Barrada, Belhanda, Amrabat et Assaidi pour alimenter le seul El Hamdaoui en pointe. Mais c’est le Cap Vert qui allait se procurer la première occasion. Sur le premier coup franc de la partie, Julio Tavares voyait sa tête claquée au-dessus de son but par un Nadir Lamyaghri déjà dans son match (1ère). Une alerte sans conséquence pour les Lions de l’Atlas qui mettaient du temps à monter en régime, au contraire des Capverdiens sans complexe après le premier point de leur histoire en phase finale d’une CAN pris lors du match d’ouverture face à l’Afrique du Sud. Il fallait encore une nouvelle sortie aérienne du portier marocain sur un nouveau coup franc pour éviter le pire à son équipe (15e).

Platini, premier buteur du Cap Vert en phase finale de la CAN

Les Marocains peinaient dans les transmissions de balle et Tavares en profitait pour tenter une nouvelle fois sa chance, sans conséquence (18e). Empruntés, les Lions de l’Atlas s’en remettaient encore une fois à leur dernier rempart pour sortir une parade décisive sur un nouveau coup franc direct de Platini à l’entrée de sa surface de réparation (22e). Le gardien marocain était encore à la parade quelques instants plus tard sur une nouvelle tentative de l’intenable Platini, avec une belle détente horizontale pour sortir le ballon (34e). Sauf qu’à force de subir, les Marocains se mettaient à la faute et sur un service idéal de Ryan Mendes, Platini s’en allait tromper un Lamyaghri irréprochable jusque-là d’une balle piquée (0-1, 35e). Le premier but des Requins Bleus en Coupe d’Afrique des nations. Une réalisation qui venait récompenser l’engagement des hommes de Luis Antunes, à l’inverse de Lions de l’Atlas hors sujet et incapables de cadrer le moindre tir en 45 minutes.

C’est après ce premier acte indigent que l’équipe marocaine est rentrée au vestiaire, pour vraisemblablement se faire bouger par un Rachid Taoussi agacé. Et dès le retour, le technicien jouait son va-tout en passant de son système à un attaquant de pointe à un 4-4-2 avec l’entrée de Youssef El Arabi en lieu et place d’un Amrabat transparent. Un changement sans grande conséquence dans le jeu, tout comme l’arrivée de Chahir Belgazouani sur le terrain (54e). Frustrés de leurs prestations, les Marocains durcicaient le jeu et les esprits s’échauffaient. Younes Belhanda s’illustrait même par une semelle sur Gégé avant d’être remplacé par Kamel Chafni pour lui éviter de récolter un second carton jaune. De l’autre côté, Nando voyait jaune lui aussi pour un tacle par derrière sur Abdelaziz Barrada. Le milieu de terrain de Getafe semblait être la seule source de danger côté marocain, comme sur son coup franc qui passe de peu au-dessus des buts de Vozinha (68e).

Lamyaghri décisif, El Arabi dans la peau du sauveur

Une demi-occasion qui avait au moins le mérite de réveiller les coéquipiers de Mehdi Benatia à l’amorce du dernier quart d’heure. Les Lions de l’Atlas jetaient leurs dernières forces dans la bataille et sur un nouveau débordement de Barrada, El Arabi restait intelligemment en retrait pour recevoir le ballon et placer une frappe victorieuse dans les buts (1-1, 78e). La seule frappe cadrée côté marocain... Dans l’euphorie, le Maroc était tout près de déchanter lorsque Heldon, lancé dans la profondeur, tentait de croiser sa frappe mais tombait une nouvelle fois sur un Lamyaghri décisif (81e). Le Maroc tentait de pousser pour forcer la décision, mais se montrait imprécis, à l’image de Chafni qui voyait sa tentative de loin prendre la direction des tribunes (88e). Une nouvelle sortie de Lamyaghri en dehors de sa surface pour contrer Heldon venait préserver le score.

Les Marocains s’en sortent bien vu la tournure de la rencontre et peuvent même s’estimer heureux de sortir de cette confrontation avec un point, face à des Requins Bleus qui, après avoir accroché à leur tableau de chasse les Lions Indomptables du Cameroun, lors des éliminatoires de la compétition, étaient à deux doigts d’en faire de même avec ceux de l’Atlas. Ils se consoleront malgré tout en se disant qu’ils auront leur destin entre leurs mains lors du dernier match de cette poule A face à l’Angola. De son côté, le Maroc qui jouera l’Afrique du Sud, le pays hôte, verra sa mission beaucoup plus compliquée.

Le film du match

- Les compositions de départ

Le onze du Maroc : Lamyaghri - Chakir, Benatia, El Adoua, Bergdych - El Ahmadi, Belhanda, Barrada - Assaidi, Amrabat - El Hamdaoui.

Le onze du Cap Vert : Vozinha - Varela, Babanco, Neves, Platini - T. Varela, Heldon - Soares, Nivaldo, Mendes - J. Tavares.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com