Afrique du Sud - Maroc - Pan Afrique
CAN 2013 : le Maroc dos au mur face à l’Afrique du sud
Pour son dernier match de la phase de poules de la CAN 2013, le Maroc voit se dresser sur sa route l’Afrique du Sud, le pays organisateur de la compétition. Avec deux points au compteur après les deux premières journées, les Lions de l’Atlas sont dans l’obligation de s’imposer, sous peine de quitter le tournoi dès le premier tour, comme lors de l’édition 2012. De leur côté, les Bafana Bafana comptent sur le soutien de leur public pour arracher au point le point du match nul, synonyme de qualification.

Vaincre ou périr, l’équation est simple pour le Maroc. Opposés à l’Afrique du Sud pour leur dernier du groupe A de la phase de poules de la CAN 2013, les Lions de l’Atlas n’ont presque aucun autre choix que de s’imposer pour espérer accéder aux quarts de finale de la compétition. Après deux matchs nuls poussifs face à l’Angola (0-0 et le Cap Vert (1-0), les hommes de Rachid Taoussi voient se dresser devant eux l’Afrique du Sud. Un match qui s’annonce compliqué face au pays hôte de la compétition, qui aura tout un public acquis à sa cause.

Mais aussi en raison de l’état d’esprit des joueurs depuis le début de la compétition, avec comme d’orgue cette première période totalement apathique face au Cap Vert. Une attitude qu’a déploré Taoussi à l’issue de ce match en demi-teinte de ses troupes. "J’ai réalisé que nous n’avons pas pris le Cap Vert au sérieux comme nous aurions dû le faire et nous avons donc joué de manière irresponsable. Il y a une différence entre la manière dont nous avons joué et la manière dont nous avions prévu de jouer", avait-il expliqué lors de sa conférence de presse.

Isegund : "Pas peur de perdre"

Il est donc urgent de rectifier le tir face aux Bafana Bafana sous peine de faire connaître une nouvelle désillusion aux supporters marocains. Des changements sont donc à prévoir dans le onze de départ avec vraisemblablement la titularisation de Chahir Belghazouani, annoncée sur la page Facebook, du milieu de terrain d’Ajaccio, ou encore celle de Kamel Chafni en raison de l’absence de Younes Belhanda, suspendu pour accumulation de cartons jaunes. Une absence du meneur dont pourrait partir l’équipe face à une formation sud-africaine dont le mora est au plus haut après une victoire convaincante face à l’Angola (2-0).

Des Sud-africains aux vertus retrouvées comme l’a expliqué leur sélectionneur, Gordon Igesund après le succès face aux Palancas Negras : "Je l’ai dit clairement, chaque match est différent, chaque rencontre a sa vérité, je n’ai pas peur de perdre. Aujourd’hui, j’ai pris mes responsabilités. Je me suis dit, je n’ai pas peur de perdre. Et je l’ai répété à mes joueurs pour les motiver. C’est de cette manière qu’on a gagné." Une recette qu’il va tenter d’appliquer à nouveau face au Maroc pour valider un billet pour les quarts de finale.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com