Afrique du Sud - Burkina Faso - Ethiopie - Pan Afrique
CAN 2013 : le Burkina Faso s’en remet à Alain Traoré
Le Burkina Faso entrevoit les quarts de finale. Ce vendredi soir à Nelspruit, lors de la 2e journée du groupe C de la CAN 2013, les Etalons se sont largement imposés face à l’Ethiopie (4-0), bien que réduits à dix pendant près d’une demi-heure. Auteur d’un doublé, Alain Traoré (34e et 74e) a une nouvelle fois enfilé le costume de sauveur, alors que Djakaridja Koné (79e) et Jonathan Pitroipa (95e), ont apporté plus d’ampleur au score. Un succès qui permet aux Etalons de prendre seuls la tête de la poule avec 4 points.

Le Burkina Faso tient son homme providentiel et encore une fois il s’agit d’Alain Traoré. Déjà auteur du but qui a qualifié les Etalons pour cette CAN 2013 et sauveur face au Nigeria lors du premier match de poule dans ce groupe C (1-1), le milieu de terrain de Lorient a sorti son équipe d’un bien mauvais pas en faisant plier presque à lui seul l’Ethiopie avec un doublé face aux Antilopes Walya (4-0). Mais si le score paraît flatteur il ne reflète pas la physionomie du match et surtout de la première période. Dans un Mbombela Stadium une nouvelle fois acquis à leur cause, ce sont les Ethiopiens qui débutaient le mieux la partie et les Antilopes Walya étaient proches de l’ouverture du score lorsque sur une géniale talonnade, Saladin servait Bekele qui venait trouver le poteau d’un Soulama complètement battu (4e). Une action rondement menée qui confirmait les bonnes dispositions d’une sélection joueuse. En guise de réponse, Alain Traoré s’essayait à la frappe de loin, mais sans danger pour Zerihun (9e).

La sortie de Adane Girma après seulement 10 minutes, à la suite d’un duel avec Alain Traoré venait cependant mettre un coup sur la tête des Ethiopiens. Sans leur habituel capitaine, les Ethiopiens perdaient leur repères et mettaient quelques minutes à se réorganiser. Pas de quoi cependant inverser le cours du match et ce sont bien les Etalons qui subissaient le jeu de leurs adversaires, au grand dam de Paul Put, le sélectionneur burkinabé. La plus grosse occasion était pourtant à mettre à l’actif de ses hommes, lorsque sur une nouvelle frappe surpuissante de Traoré, Zerihun relâchait devant Sanou qui ne se faisait pas prier pour marquer... en position de hors jeu (21e). Un but logiquement refusé. Une occasion qui avait toutefois le mérite de réveiller Charles Kaboré et ses coéquipiers pour équilibrer les débats dans le jeu.

Pitroipa aussi buteur et double passeur décisif

Un retour en forme qui allait se matérialiser au tableau d’affichage, lorsqu’Alain Traoré, après un premier sauvetage d’un défenseur sur sa ligne devant Bancé, se chargeait de placer le cuir dans la lucarne de Zerihun (1-0, 34e). Un but qui plombait l’enthousiasme des supporters des Walya et permettait surtout aux Burkinabés de mener à la pause après une entame de match délicate. Un retard d’un but difficile à digérer pour les Ethiopiens, qui jetaient malgré tout leurs forces dans la bataille au retour des vestiaires. Saladin était proche de l’égalisation sur coup franc, mais Soulama veillait au grain pour repousser le danger (51e). Mais le portier burkinabé était beaucoup moins inspiré sur sa sortie suivante en se faisant logiquement exclure pour avoir récupéré le ballon avec les mains juste devant sa surface de réparation (60e).

Un fait de jeu qui donnait l’occasion à l’Ethiopie de jouer en supériorité numérique pendant la dernière demi-heure. Mais les Antilopes Walya n’en profitaient et se laissaient endormir par le faux rythme burkinabé. Ils allaient même être punis lorsque sur un contre, Pitroipa remisait intelligemment pour Alain Traoré qui plaçait un terrible coup de canon dans les buts (2-0 73e). La tournure de la partie devenait même sévère pour les Ethiopiens lorsque Djakardia Koné profitait d’un nouveau contre et d’un service de Pitroipa pour alourdir le score (3-0, 78e). L’issue de la rencontre était scellée et le dernier but de Pitroipa (90e+5) venait récompensé le match complet du Rennais, auteur de deux passes décisives. Avec désormais 4 points au compteur, le Burkina Faso prend les rênes de ce groupe C et part avec un avantage pour la qualification avant son dernier match face à la Zambie. De son côté, l’Ethiopie devra livrer un match de grande facture face au Nigeria pour espérer voir les quarts.

Le film du match

- Les compositions de départ

Burkina Faso : Soulama - Koffi, B. Koné, Koulibaly, Panandetiguiri - Koné, Kaboré - Pitroipa, Traoré, Sanou - Bance.

Ethiopie : Zerihun - Degu, Birhanu, Aynalem, Seyum - Asrat, Minyahile, Shimelese, Addis - Adane, Saladin.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com