Afrique du Sud - Côte d’Ivoire - Pan Afrique - Tunisie
CAN 2013 : la Côte d’Ivoire se frotte à la Tunisie
Ce samedi à 16 heures, à Rustenburg, la Côte d’Ivoire affronte la Tunisie pour la première rencontre de la deuxième journée du groupe D. Vainqueurs respectivement du Togo (2-1) et de l’Algérie (1-0), lors de la première levée, les Eléphants et les Aigles de Carthage vont se battre pour décrocher leur ticket pour les quarts de finale.

La première place est en jeu. Après s’être imposé sur le Togo (2-1) dans la douleur, lors du premier chapitre de cette phase de poules de cette CAN 2013, la Côte d’Ivoire défie la Tunisie ce samedi à 16 heures. Un match qui s’annonce encore plus compliqué que celui face aux Eperviers pour les Eléphants qui ont du mal face aux sélections maghrébines. Même si avant leur entrée en lice dans cette épreuve, les hommes de Sabri Lamouchi avaient battu en amical leur bête noire, l’Egypte (4-2).

Pour cette affiche face à la Tunisie, les coéquipiers de Didier Drogba doivent réaliser une meilleure prestation que celle produite contre le Togo comme l’a souligné, Sabri Lamouchi, le sélectionneur des Eléphants en conférence de presse d’avant match. Pour cela, il compte sur un Gervinho et Yaya Touré en forme et le leader Didier Drogba transparent face aux Eperviers pour dominer cette équipe tunisienne. Une sélection qui défend comme à l’italienne, a tenu à souligner Sabri Lamouchi. Un match qui aura une saveur particulière pour lui car il est originaire de ce pays.

La Tunisie sûre de ses forces

Une sélection tunisienne qui a du attendre les dernières minutes pour battre l’Algérie (1-0) pour son entrée en lice et qui semble prête à affronter un autre favori, la Côte d’Ivoire. Le sélectionneur tunisien Sami Trabelsi sait à quoi s’attendre sur les forces de son adversaire mais pense que son équipe dispose des armes pour s’imposer. "C’est une équipe avec beaucoup de qualités, mais elle a aussi montré pas mal de fois qu’elle avait des défaillances", a-t-il affirmé en conférence de presse.

Sachant que cette formation ivoirienne est fébrile, le technicien tunisien aborde avec sérénité ce match important pour les deux sélections dans la course aux quarts de finale. "J’espère qu’on abordera les prochains matchs avec beaucoup plus de sérieux, avec un football nettement meilleur. On ne fera pas beaucoup de changements. On va garder 85% de l’ossature de l’équipe. On a senti que les autres nations avaient fait un deuxième match supérieur à leur premier, on espère le faire aussi", a confié le sélectionneur tunisien. Réponse ce samedi.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com