Afrique du Sud - Mali - Pan Afrique
CAN 2013 : l’Afrique du Sud face à la montagne Mali
Samedi soir sur la pelouse du Moses-Mabhida Stadium de Durban, l’Afrique du Sud et le Mali vont en découdre à l’occasion des quarts de finale de la CAN 2013. L’occasion pour les Bafana Bafana, poussés par un public acquis à leur cause de poursuivre leur belle épopée, alors que de leur côté, les coéquipiers de Seydou Keita vont tenter de se hisser au même stade de la compétition que lors de l’édition de 2012.

A Durban
Place aux choses sérieuses pour l’Afrique du Sud dans cette CAN 2013 qu’elle organise sur son sol. Après les joutes en poules et la qualification décrochée lors du dernier match face au Maroc (2-2), il n’est maintenant plus question de faire d’erreur avec le début de la phase finale et des quarts de finale. Sortis premiers de leur groupe alors qu’ils étaient vu par certains observateurs comme de potentiels éliminés, les Bafana Bafana visent désormais plus haut et commencent même à rêver de sacre continental le 10 février au National Stadium de Johannesburg.

Dans l’euphorie qui a suivi la qualification, le sélectionneur Gordon Igesund a expliqué qu’atteindre les quarts de finale n’était qu’une première étape dans la mission qu’il s’est fixé avec son groupe. Cette Coupe d’Afrique est une grande opportunité pour nous. Jusqu’ici, nous l’avons saisie, devant un public fantastique. Aller en quarts de finale, c’était la première étape. Désormais, nous voulons aller plus loin, a-t-il lancé sans détour, avant de poursuivre : Il nous reste deux matchs avant d’atteindre la finale, on a réussi à se qualifier avec cinq points en trois matchs dans un groupe très dur, et je crois qu’on peut y arriver."

Le Mali ne perd jamais face au pays organisateur

Mais pour rallier Johannesburg, la route est encore longue et il faudra d’abord commencer par se défaire d’un adversaire coriace, le Mali. Une équipe toujours difficile à jouer et qui possède surtout une grande expérience en Coupe d’Afrique des nations. Lors de l’édition de 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale, les Aigles avaient d’ailleurs terminé 3e de la compétition. Ils sont habitués au dernier carré et savent aborder ce genre de rencontre, au contraire de Sud-africains qui pourraient se montrer trop nerveux. Et cette fois-ci ils auront encore plus à coeur d’atteindre le stade des demi-finales pour le peuple malien, meurtri par la guerre dans le nord du pays.

"On sait que pour le peuple malien, on est devenu le porte-drapeau. Donc gagner nos matchs à la CAN permettrait d’apporter à nos supporters un peu d’espoir. On a vraiment à cœur de réussir cette compétition pour tous les Maliens, du nord au sud et qui souffrent. On a encore plus envie d’aller au bout", a ainsi fait savoir Sigamarry Diarra lors d’un entretien avec Afrik-Foot. Et pour tenter d’aller au bout, les hommes de Patrice Carteron partiront avec une statistique qui plaide en leur faveur : sur quatre confrontations face au pays hôte d’une CAN, le Mali n’a jamais perdu. Rien que ça.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com