Afrique du Sud - Burkina Faso - Ghana - Pan Afrique
CAN 2013 : Burkina Faso-Ghana, francophone ou anglophone en finale ?
Ce mercredi à 19h30 à Nelspruit, le Burkina Faso affronte le Ghana en demi-finale de la CAN 2013 en Afrique du Sud. Les Etalons viseront une première finale alors que les Black Stars essaieront de rejoindre ce stade-là pour la cinquième fois.

Le Burkina Faso pour une première. Après s’être débarrassés du Togo en quarts de finale (1-0) dimanche dernier, les Etalons ont retrouvé 15 ans après le dernier carré de la CAN 2013. Et cette fois-ci, les hommes de Paul Put veulent disputer la finale le 10 février à Johannesburg. Pour réussir cet objectif, ce qui serait historique, les demi-finalistes burkinabés peuvent compter sur Jonathan Pitroipa. Auteur de l’unique but lors de la victoire face aux Eperviers, le tour précédant, l’ailier de Rennes sait que pour battre le Ghana en demi-finale ce mercredi soir, il faudra un grand Burkina Faso au niveau mental.

"Maintenant, tout va se jouer dans la tête. On ne va rien lâcher car on a une chance, même si c’est une grande équipe du Ghana que l’on va affronter", a-t-il précisé en conférence de presse. Le joueur de 26 ans a su tenir son rôle de cadre après le forfait sur blessure d’Alain Traoré, le meilleur buteur de l’épreuve. A noter que le Burkina Faso pourra compter aussi sur un autre atout de taille pour s’offrir sa première finale dans une CAN. La pelouse de Nelspruit, la plus mauvaise du tournoi. Ayant joué la plupart de leur rencontre dans le Mbomela Stadium, les burkinabés joueront sans appréhension. Contrairement au Ghana.

Le Ghana pénalisé par la pelouse

Vainqueurs de valeureux capverdiens samedi dernier, les Black Stars sont à nouveau présent en demi-finale d’une CAN comme c’était le cas en 2008, 2010 et 2012. Une habitude qui aideront les hommes de James Kwesi Appiah à bien gérer cette rencontre pour se qualifier pour sa cinquième finale. D’ailleurs le sélectionneur ghanéen a invité ses joueurs à tout faire pour inscrire leurs noms au palmarès de la compétition. "J’ai dit aux joueurs que j’avais été un de ceux qui ont eu la chance de gagner la CAN, en 1982, et j’ai mon nom dans les livres d’histoire", a-t-il indiqué.

Puis il ajoute : "C’est à leur tour d’inscrire leurs noms dans les livres d’histoire. Comme ça ils pourront dire plus tard qu’ils ont gagné la Coupe d’Afrique. C’est quelque chose qui nous motive", a-t-il déclaré ce mardi en conférence de presse. Mais un obstacle inattendu pourrait plomber tous les plans des coéquipiers d’Asamoah Gyan. La pelouse de Nelspruit qui est en très mauvais état. Car les pluies diluviennes qui sont tombées sur la région ont provoqué l’apparition d’un champignon sur le gazon. Beaucoup de sélections tels que la Zambie ont eu du mal à développer leur jeu. Ainsi les Ghanéens devront vite s’adapter à ce bac à sable pour éviter une nouvelle déception.


Afrique du Sud



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com