Burkina Faso - Ghana - Mali - Nigeria - Pan Afrique
CAN 2013 : bilan des demi-finales
A l’issue des demi-finales de cette CAN 2013, Afrik-Foot vous propose un bilan des rencontres qui ont vu les tombeurs de la Côte d’Ivoire, le Nigeria écarté le Mali. Dans l’autre affiche, l’un des favoris de l’épreuve, le Ghana a chuté face au Burkina Faso.

Un anglophone face un francophone. Le Nigeria et le Burkina Faso sont qualifiés pour la finale de cette CAN 2013. Alors que le Mali et le Ghana comme en 2012 échouent à ce stade là. Les Aigles maliens n’ont rien pu faire face aux Super Aigles nigérians pour la première demi-finale. Les hommes de Stephen Keshi portent bien leurs noms car ils ont été impitoyables voir intouchables à Durban mercredi après-midi. Les coéquipiers d’Emmanuel Emenike avec ses bras droits Victor Moses et Brown Ideye ont largement dominés des Maliens totalement dépassés et impuissants sur le score de 4-1. Une démonstration qui a marqué les esprits des spécialistes qui voient cette sélection aller au bout.

Quant au Mali, les hommes de Patrice Carteron ont tenu la dragée haute au Nigeria pendant 20 minutes avant de volée en éclat. La nouvelle génération nigérianne a détruit en 25 minutes le collectif malien emmené par Seydou Keita. Les leitmotiv qui sortent pour expliquer de cette lourde défaite est le manque d’expérience et la supériorité de l’adversaire. Mais concernant l’inexpérience, les Aigles exagèrent un peu. Car en 2012, ils ont disputé une autre demi-finale face à la Côte d’Ivoire et certains joueurs étaient présents. Alors que côté nigérian, la plupart disputait leur premier Coupe d’Afrique des nations. Cela étant, le staff malien a reconnu qu’ils sont tombés sur plus fort qu’eux. Prochain rendez-vous face au Ghana ce samedi pour terminer 3e de l’épreuve.

Le dernier survivant francophone

Désigné comme favori face au Burkina Faso, le Ghana a perdu ce mercredi soir. Pourtant les hommes de James Kewsi Appiah avaient les armes pour se qualifier en finale. Tout s’est joué sur des détails et des tournants qui ont été en leur défaveur. Lors du quart de finale, Asamoah Gyan, l’attaquant vedette s’était montré décisif face au Cap Vert. Contre les Etalons, sa maladresse a provoqué la chute des Black Stars. Ils ont produit un jeu très moyen durant la compétition alors qu’il y avait de belles promesses après des succès retentissants face à la Tunisie et l’Egypte en préparation. L’apport des frères Ayew aurait pu apporter d’autre alternatives.

Quant au Burkina Faso, c’est la sensation du tournoi, après la Zambie en 2012, c’est donc les Etalons qui ont gagné leurs tickets pour la finale. Personne attendait les hommes de Paul Put à ce stade de la compétition. Un très bel exploit réalisé par la bande de Jonathan Pitroipa qui a réussi à battre cette redoutable équipe du Ghana mercredi soir dans leur jardin de Nelspruit. Le bac à sable de la CAN 2013 qui a vu leurs différents exploits naître. Durant la rencontre, les Burkinabés par leur puissance physique ont su neutralisé la vivacité ghanéenne. Emmené par un Astride Bancé des grands soirs, la pile électrique Nakoulma sans oublier les métronomes Pitroipa et Kaboré qui ont offert à ce pays sa première finale dans une CAN.


Burkina Faso



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com