21 septembre 2017 / Mis à jour à 21:06 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Cameroun - Investissement
Cameroun : Un 3ème portique de quai au Port Autonome de Douala

L’acquisition d’un troisième portique prévue dans le contrat de concession pour la gestion, l’exploitation et la maintenance du terminal à conteneurs (TAC) du Port autonome de Douala (PAD) est effective depuis le 05 mai 2017 et l’inauguration a eu lieu le 18 mai 2017, au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre des transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o, et à laquelle ont assisté les opérateurs économiques, les autorités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses, et tous les acteurs de la place portuaire.

Cette infrastructure conçue par le département d’ingénierie de AP Moller Maersk et fabriquée par l’entreprise chinoise ZPMC, spécialisée dans la production des portiques à quai et installée à Shanghai, doit contribuer à améliorer significativement les performances du Port de Douala et par conséquent sa compétitivité.

Cet engin de manutention portuaire qui a coûté 5,5 milliards de francs cfa, véritable mastodonte et plus performant encore, va permettre d’augmenter les performances de DIT (Douala International Terminal). Il est capable de manutentionner en « twins », les conteneurs pleins tant au débarquement qu’à l’embarquement. Il peut aller chercher des conteneurs encore plus loin dans les navires (15 rangées contre 13 pour les portiques actuels), avec une capacité de levage plus importante (45 tonnes contre 40 tonnes pour ceux installés actuellement) et avec une plus grande vitesse de manœuvre.
Ce portique est également doté d’une technologie de dernière génération et des systèmes de contrôle innovant, qui font de lui, le tout premier portique équipé de certaines technologies de son industrie.

Dans un contexte de développement soutenu du trafic conteneurisé, l’exploitation de terminaux à conteneurs est devenue une activité de premier plan. La concurrence s’effectue aujourd’hui autant entre les opérateurs de terminaux qu’entre les ports. Et la fiabilité autant que la qualité des services à terre sont des facteurs décisifs du choix des armateurs pour tel port. Les armateurs exigent une manutention sécurisée, capable de mettre en œuvre le plus grand nombre possible de portiques compte tenu de la taille du navire et de son plan de chargement ainsi que des temps d’attente à quai minimum. Et c’est l’une des ambitions de la Direction Générale du Port autonome de Douala. Optimiser et maîtriser les mouvements et flux de conteneurs.

Cerise sur le gâteau, une dizaine de personnes ont reçu des médailles d’honneur.



à la une




communiqués

afrik-foot