17 juin 2018 / Mis à jour à 19:16 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Cameroun - Musique - Vidéos - Epitaphe
Cameroun : qui était Vincent Nguini

Originaire d’Obala, dans la Lekié, Région du Centre, Vincent Nguini fait partie des artistes les plus doués et des guitaristes les plus réputés de sa génération.

Ses états de service sont pour le moins impressionnants. Ancien directeur musical de son compatriote Manu Dibango, et chef d’orchestre de la vedette américaine Paul Simon, Vincent Nguini naviguait entre divers styles musicaux : afro-pop, afro-folk, afro-funk, afro-jazz, afro-blues ou afro-soul, avec des influences bikutsi, makossa, etc.

Vincent Nguini débute sa carrière musicale en 1969 en interprétant dans les clubs et hôtels du Cameroun des standards jazz et pop de groupes et artistes comme les Beatles, Jimmy Hendrix, Deep Purple, The Who, Crosby, Stills & Nash ou Frank Zappa…

Par la suite, il prend la direction de l’Afrique de l’Ouest en 1973. Il se frotte alors entre autres genres musicaux à l’Afro-beat au Nigeria, au Highlife. En 1978, il va rejoindre son compatriote Manu Dibango et devient son chef d’orchestre. Il participe alors aux enregistrements de Henry Salvador, Slim Pezin et Jean Dikoto Mandengue.

Poussé par l’envie d’explorer de nouveaux horizons, Vincent Nguini rejoint les Etats-Unis en 1987. Il y collabore avec Paul Simon comme lead guitar dans son célèbre album Rhythm of the Saints. Véritable requin des studios. Très rapidement, Nguini fait l’unanimité dans les milieux artistiques, ce qui lui vaut d’être sollicité par les grands noms de la scène américaine tels que Chris Botti, George Benson, Jimmy Buffet, Eric Gale, Earl Klugh, Ethnita Hernandez, Ruben Blade, Hugh Masekela, Stanley Clark, Paul McCartney, Michael Brecker, Thelma Houston, et bien d’autres. Vincent Nguini ne fait pas seulement dans la musique populaire puisqu’il écrit des partitions musicales pour l’orchestre philharmonique de Philadelphie (Etats-Unis).

Nguini a aussi accompagné de sa guitare le batteur Ebeny Donald Wesley qui a composé de nombreux tubes comme “All Night Long” de Lionel Richie, “Reggae Dancing” de Kool & The Gang, “Dady Cool” de Boney M ou Pata Pata de Sylvie Vartan, une reprise du fameux tube de Dorothy Masuka popularisé par Miriam.

En France, des célébrités telles Joe Dassin, Sheila et Karen Cheryl et au Canada Diane Dufresne, ont bénéficié de sa collaboration…

Bien qu’il ait fait le tour du monde, Vincent Nguini reste très attaché à ses racines. C’est ce qui justifie son morceau Esani consacré à une danse traditionnelle exécutée lors des cérémonies funéraires des notables Béti.

Fondateur du label Vincent Nguini Records, il compose, arrange et produit ses propres albums : Symphony-Bantu (1994), Mezik Me Mvamba (1997), Sunshine Day (1999) Traveler (2002) ou encore Douma (2005).

La musique camerounaise vient de recevoir un nouveau coup. Après les icônes du Bikutsi Mbarga Soukous et Elysée Essomba, c’est au tour du guitariste Vincent Nguini d’avoir cassé sa pipe. C’était le vendredi 8 décembre dernier au Brésil.



à la une



afrik-foot