30 mars 2015 / Mis à jour à 23:01 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Cameroun - France
Cameroun : les otages « divisés en deux groupes », selon Hollande

François Hollande s’est exprimé ce jeudi soir pour apporter plus de précisions sur la confusion qui règne depuis ce matin sur le sort des sept otages français enlevés mardi dans l’extrême nord du Cameroun. « Les forces nigérianes passent au peigne fin une zone frontalière du Cameroun pour localiser les sept otages français, dont 4 enfants, retenus depuis 72 heures et qui seraient "divisés en deux groupes", selon le président français François Hollande », rapporte LeNouvelObs.com. Et de préciser : « François Hollande a ajouté que les autorités françaises étaient "en pleine coopération" avec le Nigeria et le Cameroun pour tenter de localiser les sept Français kidnappés mardi dans le nord du Cameroun ». Ce jeudi matin, une rumeur s’est répandue dans la presse sur la probable libération des ressortissants français, avant que le ministère français des Affaires étrangères démente cette information.

Lire aussi :

- Cameroun : l’armée nigériane encercle les ravisseurs ?


Cameroun en bref
L’armée camerounaise utilise des drones d’observations pour obtenir des renseignements sur les mouvements de troupe de Boko Haram, rapporte une source au ministère de la Défense, selon...

La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) organise un sommet ce lundi à Yaoundé, capitale du Cameroun, rapporte le Journal du Cameroun.com. Les chefs d’Etat et de gouvernement,...

Le groupe terroriste nigérian Boko Haram a enlevé dimanche 20 personnes et en a exécuté 12 d’entre elles, dans l’Extrême-nord du Cameroun. Désormais le groupe terroriste n’épargne aucun pays frontalier...


derniers articles Cameroun
Face à la situation dans le nord du Cameroun, en proie à des exactions de Boko Haram, Samuel Eto’o a lancée une initiative par le biais de sa fondation privée afin de lever des fonds pour lutter...

Mercredi, le gouvernement nigérian a démenti des informations selon lesquelles 400 femmes et enfants ont été enlevés par le groupe terroriste Boko Haram.

Le Président nigérian Goodluck Jonathan a ordonné la fermeture des frontières terrestres et maritimes jusqu’aux élections présidentielle et législatives prévues...


à la une




en bref