24 juillet 2016 / Mis à jour à 04:05 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Cameroun - France
Cameroun : les otages « divisés en deux groupes », selon Hollande

François Hollande s’est exprimé ce jeudi soir pour apporter plus de précisions sur la confusion qui règne depuis ce matin sur le sort des sept otages français enlevés mardi dans l’extrême nord du Cameroun. « Les forces nigérianes passent au peigne fin une zone frontalière du Cameroun pour localiser les sept otages français, dont 4 enfants, retenus depuis 72 heures et qui seraient "divisés en deux groupes", selon le président français François Hollande », rapporte LeNouvelObs.com. Et de préciser : « François Hollande a ajouté que les autorités françaises étaient "en pleine coopération" avec le Nigeria et le Cameroun pour tenter de localiser les sept Français kidnappés mardi dans le nord du Cameroun ». Ce jeudi matin, une rumeur s’est répandue dans la presse sur la probable libération des ressortissants français, avant que le ministère français des Affaires étrangères démente cette information.

Lire aussi :

- Cameroun : l’armée nigériane encercle les ravisseurs ?


Cameroun en bref
Déployés le long de la frontière avec le Nigeria depuis plusieurs mois dans le cadre de la lutte contre Boko Haram, les soldats de l’armée camerounaise viennent de conduire une nouvelle offensive...

Quatre ravitailleurs du groupe terroriste Boko Haram ont été arrêtés au Cameroun. L’opération a été menée, dans la nuit de mardi à mercredi matin, par les éléments de l’armée à Fotokol, frontalière au...

L’ambassade des Etats-Unis a appelé ses ressortissants, à la prudence, à éviter les lieux de grands rassemblement et, à beaucoup de vigilance. Cette mise en garde intervient au moment où le...


derniers articles Cameroun
Début mai 2016, le Fonds Monétaire International (FMI) a fait part de ses inquiétudes quant à la situation économique en Afrique Centrale. En difficulté, les six pays qui occupent cette région doivent...

Dans le cadre de leur lutte contre Boko Haram, les autorités camerounaises ont arbitrairement arrêté plus de mille personnes et des dizaines sont mortes de maladies ou à la suite de tortures, accuse...

Au Burkina Faso, l’interdiction du "Concert de l’Amitié" à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso suscite une vive polémique, notamment dans le milieu culturel où l’on dénonce une cabale contre la présence du...


à la une




en bref