16 décembre 2017 / Mis à jour à 07:53 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Cameroun - Investissement - Vidéos
Cameroun : « Le CIF rend une économie dynamique »
Marthe Angéline Minja

L’Agence de Promotion des Investissements (API) vient d’organiser la 2è édition du « Cameroon Investment Forum (CIF) » dans la ville de Douala du 9 au 10 novembre 2017. Afrik.com s’est rapproché de Madame Marthe Angéline Minja, Directeur Général de ladite structure afin de s’enquérir du bien-fondé d’un tel événement

Afrik.com : Madame Marthe Angéline Minja, qu’est-ce que c’est que le “Cameroon Investment Forum » ? Et quel est son but ?
Marthe Angéline Minja :
C’est un concept très novateur pour le Cameroun. Il faut comprendre par là de manière synthétique, la présentation par leurs porteurs, lors des sessions spéciales qui seront dédiées au marché de l’investissement, des projets préalablement sélectionnés par l’API (Agence de Promotion des Investissements) en collaboration avec les secteurs bancaires, notamment , des banques locales ou étrangères, des fonds d’investissements, des partenaires au développement afin de susciter un intérêt pour leur financement. A travers cette initiative, l’API rentre de plain-pied dans une autre facette de ses missions régaliennes, l’accompagnement des entreprises. Cet accompagnement implique aussi la recherche des financements auprès des institutions financières. Ce marché des investissements est donc une aubaine pour les entreprises locales dont l’accès au crédit qui s’avère l’un des goulots d’étranglement à leur émergence.

Pour ceux qui ne le savent pas, le CIF s’inscrit dans un élan de dynamisme de l’économie camerounaise, de la volonté des pouvoirs publics et du gouvernement, de créer un environnement propice aux affaires. En plus de la grande mobilisation des acteurs institutionnels locaux, la forte participation des entrepreneurs étrangers illustre à suffisance l’affection forte et singulière qui existe entre le Cameroun et la communauté internationale des affaires.

Afrik.com : Quel était le thème de la 2è édition du Cameroon Investment Forum ? Et qu’est-ce qui à guider son choix ?
Marthe Angéline Minja :
Ce marché des investissements concorde d’ailleurs avec la thématique retenue pour cette 2è édition du CIP (Cameroon Investment Forum), à savoir : « La mise en relation des porteurs de projets et de partenaires techniques et financiers pour la promotion de l’industrie locale et l’attraction des investissements ». Pourrait également intéresser ce marché des investissements, c’est le plan directeur d’industrialisation du Cameroun qui a été mis en vedette, ainsi que le cadre juridique et réglementaire des investissements au Cameroun. Ces instruments de la politique industrielle du Cameroun ont été présentés lors de la session plénière d’ouverture de cette édition du CIF.

Afrik.com : Vous voici rendu à la 2è édition du CIF. Quel était le point d’honneur ?
Marthe Angéline Minja :
Cette année, l’accent a été mis dans le programme directeur d’industrialisation et des opportunités d’investissement qui y sont rattachées. Voila me semblait-il, d’assez bonnes raisons pour prendre part à ce rendez-vous biennal.

Afrik.com : Pouvez-vous rafraîchir notre mémoire en quelques mots de la 1ère édition du Cameroon Investment Forum ?
Marthe Angéline Minja :
La 1ère édition, qui s’est tenue dans cette même ville en 2015 a, faut-il le rappeler, connu un succès éclatant, au vue du nombre de visiteurs qui ont fait le déplacement. En effet, ce grand rendez-vous, qui rassemble investisseurs, hommes d’affaires, congressistes et visiteurs de tous bords, devient peu à peu incontournable, pour tous les opérateurs économiques nationaux et même étrangers, qui sont à la recherche de partenaires commerciaux et d’échanges d’expertises en matière de savoir-faire.



à la une




communiqués

afrik-foot