24 janvier 2018 / Mis à jour à 23:16 - Paris  Newsletter  /    Alertes e-mail  /    English edition  /    Flux
Cameroun
Cameroun : La base logistique continentale inaugurée à Douala

Le projet d’opérationnalisation de la Force africaine en attente (FAA) a franchi un nouveau pas décisif vendredi le 5 janvier dernier à Douala avec l’inauguration de la base logistique continentale de cette armée commune de l’Union africaine (UA), établie en vue de résoudre les crises et conflits qui ensanglantent le continent.

La base logistique continentale de la FAA a été inaugurée vendredi à Douala, en présence de Philémon Yang, le Premier ministre camerounais, et de Smaïl Chergui, le commissaire en charge de la paix et de la sécurité de l’UA.

La cérémonie d’inauguration de la base logistique continentale de la force africaine en attente s’est déroulée dans l’enceinte de la cour d’honneur de la Base aérienne 201 de Douala. Cette base logistique a pour objectif la lutte contre l’insécurité et la réalisation d’autres missions de maintien de la paix de plus en plus opportunes en Afrique aujourd’hui.

Le choix du Cameroun pour abriter cette structure hautement stratégique décidée il y a 13 années par l’Union africaine tient au fait que l’« Afrique en miniature » occupe une position singulière dans le Golfe de Guinée. De plus, le Cameroun, sous la houlette du président Paul Biya, représente un réel havre de paix et de stabilité dans une Afrique sérieusement tourmentée par de nombreuses poches de violence et d’insécurité.

Financé en partie par des partenaires extérieurs, le projet a peiné à prendre forme en raison de la lenteur du déblocage des fonds promis par ceux-ci. Deux sites ont été créés à Douala, métropole économique du Cameroun dotée d’un port commercial donnant accès à l’océan Atlantique.

D’une superficie de 10 hectares, le site principal comporte une trentaine de bureaux ainsi que des entrepôts destinés à stocker les équipements et matériels militaires devant être utilisés par les troupes de la Force africaine en attente, au cours de leurs opérations de prévention et de règlement des crises et conflits armés sur le continent. Localisé sur la base 201 de l’armée de l’air, ce complexe est directement rattaché à l’aéroport international de Douala.

Le deuxième site de la base logistique continentale couvre quant à lui une superficie un peu plus grande, 15 hectares, et se situe à environ 15 kilomètres de l’autre, dans une zone occupée par l’état-major du génie militaire camerounais.

Pilier essentiel de l’architecture africaine de la paix, la Force africaine en attente se compose de cinq brigades prépositionnées au sein des cinq communautés économiques régionales africaines : la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Communauté de développement des Etats de l’Afrique australe (CDAA), la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) et l’Union du Maghreb arabe.

Ces brigades sont déjà formées et chacune d’elle comprend un effectif estimatif de 5.000 hommes, prêts à se mettre en mouvement en cas de coup d’Etat ou de conflit armé dans un pays de leurs régions respectives.

Ces installations vont certainement permettre à l’Union africaine d’être moins dépendante de l’Organisation des Nations unies(ONU) et des autres organisations internationales dans ses opérations humanitaires et de maintien de la paix sur le continent africain.


 
   

à la une




communiqués

afrik-foot