Cameroun - Côte d’Ivoire - Pan Afrique
CAF : requête acceptée par le TAS pour Jacques Anouma
Jacques Anouma peut avoir le sourire. Mercredi soir, le Tribunal arbitral du sport a accédé à la requête de l’ancien président de la Fédération ivoirienne, empêché de déposer sa candidature à la présidence de la Confédération africaine de football. L’instance s’est jugée compétente pour trancher le litige qui oppose l’ancien dirigeant ivoirien à la CAF. Le juge international des affaires sportives va désormais prévoir la date du procès qui va opposer les deux parties.

C’est une première victoire pour Jacques Anouma. L’ancien homme fort de la Fédération ivoirienne de football a vu son recours déposé à l’encontre de la CAF, être validé par le Tribunal arbitral du sport (TAS). Mis sur la touche par le Comité exécutif de la CAF, qui a invalidé sa candidature à la présidence de l’instance le 11 décembre 2012, le membre de la FIFA a obtenu de l’organe de règlement des litiges sportifs que sa cause soit plaidée. Le (TAS) s’est jugé compétent pour le règlement de l’affaire qui oppose les deux parties depuis le mois de septembre.

A cette époque-là, la CAF tient une assemblée générale aux Seychelles au cours de laquelle un nouvel amendement, déposé dans la cohue par le président de la Fédération algérienne Mohamed Raouraoua, est voté à 44 voix contre 6. Ce texte stipule entre autres que "tout candidat aux élections à la présidence de la CAF, outre les compétences nécessaires, devra être ou avoir été membre du comité exécutif de la CAF." Un amendement contesté depuis par plusieurs fédérations, dont celle du Liberia, qui a été déboutée après avoir tenté de saisir le TAS.

Une candidature déposée avant la date limite

Mais ce que conteste surtout Jacques Anouma, c’est le fait que sa candidature a été rejetée par le Comité exécutif de la CAF sur le motif qu’elle serait arrivée hors délai. Le dirigeant s’en est expliqué sur son site officiel en se fendant d’un communiqué. "Notre candidature présentée par la Fédération ivoirienne de Football, a été dûment déposée avec accusé de réception de la CAF, le 1er Décembre 2012, donc bien avant la date de clôture de la réception des candidatures, fixée au 9 Décembre 2012", a-t-il fait savoir, avant de préciser : "Cette scandaleuse décision n’honore ni le Football africain ni l’organe confédéral chargé de sa gouvernance."

En accédant à la requête de Jacques Anouma, le TAS inflige déjà un petit revers à la CAF, qui avait espéré que l’instance ne se déclare pas compétente pour délibérer dans cette affaire. Un procès entre les deux parties va donc avoir lieu et le verdict est attendu dans les prochaines semaines. En cas de validation de la candidature de Jacques Anouma, Issa Hayatou, qui comptait bien être le seul candidat à sa succession pour un 7e mandat consécutif, aurait alors un adversaire face à lui. Il n’avait sans doute pas prévu les choses de cette manière.


Cameroun



 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com