Pan Afrique
CAF : le CHAN reconnu par la FIFA, une victoire pour Hayatou
La FIFA a annoncé qu’elle prendrait dorénavant en compte dans son classement mensuel des sélections, les matches disputés en phase finale du Championnat d’Afrique des nations. Une première pour une compétition qui n’était jusqu’à lors pas reconnue par l’instance.

C’est une victoire pour Issa Hayatou et la Confédération africaine de football. Alors que la 3e édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2014) se déroule actuellement en Afrique du Sud, l’instance a fait savoir que la FIFA avait fini par accepter de reconnaître officiellement la compétition. Les rencontres disputées lors des phases finales seront même prise en compte pour l’établissement du classement mensuel des sélections au niveau de la FIFA.

"Les matches disputés jusqu’au 12 janvier 2014 dans le cadre de la 3e édition du Championnat d’Afrique des nations 2014, seront pris en compte dans le classement de la FIFA du mois de janvier, dont la publication est prévue pour le jeudi 16 janvier 2014. Le classement du mois de février, quant à lui, prendra en compte tous les autres matches de cette compétition qui a débuté le 11 janvier et s’achève le 1er février 2014", a ainsi fait savoir la CAF dans son communiqué.

Hayatou : "Le CHAN grandira bien plus vite qu’on ne l’imagine"

Une nouvelle qui a été accueillie comme il se doit par Issa Hayatou, président de la CAF, qui se bat depuis la première édition en 2009, pour que le CHAN, un tournoi uniquement réservé aux joueurs évoluant sur le continent africain, soit reconnu et gagne en notoriété. "C’est une étape majeure qui est franchie (...) C’est un élément supplémentaire d’encouragement pour la jeunesse de notre continent, pour qui le CHAN a été créé comme une plateforme supplémentaire pour exposer aux yeux du monde tous les talents dont regorge l’Afrique", s’est félicité le dirigeant.

"Quand nous avions décidé de créer cette compétition, il y avait beaucoup de pessimisme sur la réussite de notre initiative (...) La décision de la FIFA nous conforte dans ce que nous devons continuer à avoir l’audace des innovations pour développer le football sur notre continent. Je reste convaincu que le Championnat d’Afrique grandira bien plus vite qu’on ne l’imagine", a-t-il conclu. Reste désormais aux acteurs sur le terrain à faire le spectacle pour que cette compétition gagne en notoriété et en médiatisation.




 

en bref

zoom



lire aussi

zoom afrik.com

recherche
 

l'actu d'afrik.com