25 juin 2016 / Mis à jour à 18:55 - Paris  Newsletter  Alertes e-mail  English edition  Flux
Angola - Etats-Unis
Angola : les Etats-Unis somment les autorités de mener une enquête sur les irrégularités du scrutin

Les Angolais se sont rendus aux urnes vendredi dernier pour les élections générales afin d’élire leur président. Mais l’opposition et la société civile ont dénoncé de multiples irrégularités dans le scrutin remporté par José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis trente-trois ans. Face à ce constat, les Etats-Unis ont exhorté les autorités angolaises "à mener une enquête et à résoudre rapidement toutes les plaintes électorales, tout en faisant des efforts pour renforcer les droits politiques et les libertés civiles", rapporte Xinhua. Toutefois, le Département d’Etat a qualifié ces élections comme "un pas important vers le renforcement des institutions démocratiques angolaises", exprimant sa volonté de travailler avec le gouvernement et les partis politiques dans l’avenir.

Lire aussi :

- Angola : l’opposition conteste la réélection de José Eduardo dos Santos


Angola en bref
Selon un bilan communiqué ce lundi par les autorités sanitaires angolaises, l’épidémie de fièvre jaune qui sévit en Angola a fait 51 morts sur 240 cas suspects depuis le 30 décembre. "L’épicentre de...

Au moins 10 manifestants ont été interpellés mercredi à Luanda, en Angola, après avoir manifesté pour demander la libération de 15 opposants arrêtés en juin dernier, durement réprimés. Parmi les...

Le président de la France, François Hollande, est en visite en Angola depuis ce jeudi après-midi et jusqu’à vendredi, au cours de laquelle il doit rencontrer son homologue angolais José Eduardo Dos...


derniers articles Angola
Alors que la presse angolaise annonce que la FIFA a tranché en faveur de Kabuscorp dans le litige qui l’oppose à Trésor Mputu, le TP Mazembe, ancien club du joueur qu’il aimerait récupérer, a assuré...

Le samedi 16 avril 2016 restera dans l’histoire du Congo moderne comme celui de l’investiture de Denis Sassou N’Guesso à la tête d’une nouvelle République, décentralisée, dotée de nouveaux corps...

Le Président angolais, José Eduardo dos Santos, a annoncé son intention de quitter la vie politique en 2018.


à la une




en bref